La marque Yahoo disparaîtra définitivement, et Mayer s'en ira après le rachat par Verizon

10/01/17 à 13:14 - Mise à jour à 13:14

Yahoo a annoncé hier lundi qu'elle allait être rebaptisée en Altaba et que sa CEO Marissa Mayer s'en irait après le rachat par Verizon. On ne sait pourtant pas encore avec certitude si ce rachat aura bien lieu.

La marque Yahoo disparaîtra définitivement, et Mayer s'en ira après le rachat par Verizon

Yahoo, Marissa Mayer. © Reuters

En juillet 2016, Verizon et Yahoo avaient conclu un accord de rachat pour un montant de 4,8 milliards de dollars. Verizon reprendrait tous les biens de Yahoo, y compris les bâtiments. Le rachat devrait être entériné au début de cette année, une fois tous les documents remis et après que le contrôleur américain ait donné son feu vert.

Les conditions du rachat peuvent cependant encore être adaptées ou la transaction pourrait encore être entièrement annulée, après que Yahoo ait annoncé l'année dernière deux fuites de données: l'une portant sur 500 millions de comptes et l'autre sur un milliard de comptes, ce qui constitue la plus grande fuite de données à ce jour.

Verizon a annoncé qu'elle voyait encore et toujours la plus-value d'un rachat de Yahoo, mais qu'elle examinait ces fuites de données. Marni Walden, la directrice de Verizon a encore fait savoir jeudi passé au CES de Las Vegas qu'elle n'était pas encore certaine que le rachat allait vraiment se faire. "Je ne peux pas encore le dire avec certitude aujourd'hui, parce que je ne le sais pas", a-t-elle déclare tout simplement.

Selon Walden, les arguments en faveur du rachat de Yahoo sont encore d'actualité, mais Verizon mène son enquête sur ces actes de piratage. "Je dois encore être en possession de certains éléments, avant de prendre une décision. Il y a encore beaucoup de choses que nous ignorons."

Nouvelle appellation

Si le rachat a bien lieu, ce qui reste de Yahoo continuera d'opérer sous l'appellation Altaba. Cette entreprise gérera les investissements que Yahoo a consentis ces dernières années dans la firme internet chinoise Alibaba - dans laquelle elle possède une participation de 15 pour cent - et dans la branche de Yahoo au Japon, dont elle détient plus d'un tiers. Outre Marissa Mayer, cinq autres membres de la direction quitteront Yahoo après le rachat.

En savoir plus sur:

Nos partenaires