La 'M-education' fort porteur

16/04/12 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

Source: Datanews

Les opérateurs peuvent tirer parti de l'enseignement sur les smartphones et tablettes.

La 'M-education' fort porteur

Les opérateurs mobiles peuvent tirer grandement parti de l'enseignement basé sur les smartphones et tablettes. Telle est du moins la conclusion d'un rapport consacré à la 'm-education' de McKinsey & Company et de la GSM Association.

Selon le rapport, enseigner et suivre les leçons au moyen de smartphones et tablettes, cela pourrait générer un nouveau marché lucratif de 70 milliards $ pour les opérateurs mobiles à l'horizon 2020.

C'est surtout en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Afrique qu'il est question d'une croissance annuelle comprise entre 50 et 55%. Sur les marchés davantage développés, l'on évalue la croissance annuelle moyenne à 25 - 30%.

McKinsey a aussi calculé que les produits et services en 'm-education' pourraient générer jusqu'à 38 milliards $ de chiffre d'affaires, dont plus de 90% seraient issus des e-livres éducatifs, des applis et des plates-formes telles les 'learning management systems' et 'mobile learning environments'. Côté appareils, le marché pourrait atteindre les 32 milliards $ d'ici 2020.

Le rapport cite quelque projets-pilotes. C'est ainsi qu'en Inde, des professeurs utilisent dès à présent des jeux mobiles pour apprendre l'anglais aux élèves. Au Nouveau Mexique, l'on recourt à des smartphones et à des tablettes pour préparer les petits à l'école primaire et leur apprendre ensuite à lire. Ce sont surtout les élèves et les écoliers de 6 à 18 ans qui font partie du groupe- ciblé par la 'm-education'.

Malgré ces belles perspectives, il existe quand même encore quelques grands obstacles, comme la charge supplémentaire qui tombe sur les épaules des départements IT dans les écoles, en vue de faciliter 'l'apprentissage par le GSM'.

Les budgets ne sont pas toujours au rendez-vous, 'bring your own device' n'est pas une évidence, et les projets se heurtent souvent à la résistance des enseignants.

En savoir plus sur:

Nos partenaires