La lutte électorale virtuelle: comment les partis flamands mènent campagne sur internet

10/02/14 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

Source: Datanews

A l'approche des élections du 25 mai, les partis politiques en Flandre recourent de plus de plus à internet comme support de leurs campagnes. Data News a donc comparé les campagnes en ligne de la N-VA, du SP.A, du CD&V, de l'Open VLD et de Groen.

La lutte électorale virtuelle: comment les partis flamands mènent campagne sur internet

© Youtube

A l'approche des élections du 25 mai, les partis politiques en Flandre recourent de plus de plus à internet comme support de leurs campagnes. Data News a donc comparé les campagnes en ligne de la N-VA, du SP.A, du CD&V, de l'Open VLD et de Groen.

N-VA

Plates-formes? Facebook, YouTube, Google Ads Contenu? Vidéos, publicités Budget? 300.000 euros maximum

La N-VA délaisse cette fois complètement les affiches classiques dans les rues et se lance dans une offensive internet, à savoir une campagne en ligne à grande échelle sur Facebook, YouTube et Google Ads, qui a démarré fin janvier et se terminera à la date-butoir préélectorale.

Des vidéos circulent donc sur internet, dans lesquelles des "citoyens ordinaires" témoignent à propos de problèmes auxquels ils ont été confrontés. La N-VA tente d'être également omniprésente sur les médias sociaux et sur un grand nombre de sites web publics avec des bannières et des publicités ciblées.

L'élément typique de la campagne en ligne de la NVA est le slogan 'Verandering voor Vooruitgang' (le progrès par le changement) et le signe V, qui a déjà fait couler beaucoup d'encre et de salive. Dans un tweet, la présidente de Jong CD&V de Bornem, Nathalie Michiels, a qualifié ce signe de salut hitlérien et a déchaîné ainsi une véritable polémique sur Twitter. De son côté, Filip Dewinter a accusé la N-VA de plagiat, du fait que le Vlaams Belang mène également campagne avec ce signe.

Quoi qu'il en soit, la N-VA a plongé profondément la main dans sa bourse pour réaliser cette campagne en ligne: le budget maximum présupposé est en effet de 300.000 euros. "Mais nous n'atteindrons jamais ce montant", déclare le porte-parole du parti, Joachim Pohlmann.

A-t-on déjà tout vu de la part de la N-VA sur internet en prévision du 25 mai? Pohlmann: "Non, mais je ne vais pas encore révéler ce qui doit encore arriver. Vous le verrez bien."

Au moment d'écrire ces lignes, la N-VA est le troisième plus grand parti flamand sur Facebook et le deuxième plus grand sur Twitter, avec 15.887 fans sur Facebook et 13.308 suiveurs sur Twitter, en ce compris le Vlaams Belang.

SP.A

Plates-formes? YouTube, Facebook Contenu? Vidéos, publicités Budget? 'Illimité'

Le SP.A donne aussi la parole à des "citoyens ordinaires" (à propos de la pension, de l'emploi et de la combinaison famille-travail) dans une série de vidéos. Son slogan est le suivant: Tijden veranderen, zekerheden blijven (les temps changent, les certitudes restent). Mais le parti adopte une campagne en ligne aussi importante et coûteuse que celle de la N-VA. "Via les médias sociaux, l'on n'atteint pas tout le monde", comme avait déjà commenté Miranda Maes pareille décision dans le journal Het Nieuwsblad. "Le groupe-cible en ligne n'existe pas pour nous", ajoute Stijn Vercamer du service communication du SP.A, à Knack.be. La priorité pour nous, c'est d'essayer de toucher un grand nombre de personnes de très nombreuses manières différentes et donc aussi via les médias numériques. Nous consacrons par exemple une grande attention à notre site web et à nos lettres de nouvelles numériques. Twitter et YouTube sont eux aussi des canaux beaucoup utilisés."

Combien le SP.A investira-t-il dès lors dans sa campagne internet? "Nous ne menons en principe pas de campagne numérique payante", affirme Vercamer. "Dans les conditions de nos dépenses électorales, l'on trouve cette phrase: pas de spots publicitaires commerciaux à la radio ou à la télé et pas de messages payants sur internet."

Il n'empêche que le SP.A mène bel et bien une campagne publicitaire payante, même si elle est plutôt limitée et présente surtout sur Facebook. "Nous ne croyons pas dans des actions de pointe attirant une masse de gens, mais bien dans des campagnes ciblant un nombre plus restreint de personnes."

Il ne faut donc pas attendre une campagne en ligne massive de la part du SP.A. "L'on irrite ainsi parfois plus qu'autre chose", estime Stijn Vercamer.

Le SP.A est le deuxième plus grand parti flamand sur Facebook et le troisième plus grand sur Twitter, avec 16.921 fans sur Facebook et 12.638 suiveurs sur Twitter.

Groen

Plates-formes? Facebook Contenu? Publicités Budget? 4.000 euros

"Avant la date-butoir, Groen misera sur des publicités ciblées sur Facebook pour un montant de 4.000 euros", annonce sa porte-parole, Inge Jooris.

Le parti croit dans l'utilisation des médias sociaux en vue d'atteindre les jeunes. "Groen est le plus grand parti sur Facebook avec une portée hebdomadaire de quelque 100.000 personnes", affirme Jooris. Selon le blogueur Bruno Peeters, qui cartographie les statistiques des médias sociaux belges, Groen est en effet le plus grand parti sur Facebook, avec 18.832 fans. "La moitié de nos fans sont âgés de moins de 35 ans", prétend Jooris. "Nous le devons au fait que nous avons été parmi les premiers partis à utiliser les médias sociaux et ce, non seulement comme un moyen de diffusion de communiqués de presse, mais surtout aussi pour entamer le dialogue avec les suiveurs, fans et amis."

Groen dispose "d'un réseau d'e-campaigners", ajoute Inge Jooris. "En font partie une centaine de bénévoles qui nous aident à poursuivre le développement de notre stratégie sur les médias sociaux. Pour eux et pour nos candidats, nous prévoyons aussi des formations. Sur cette base, nous tentons de garder notre avance dans le domaine des médias sociaux."
La porte-parole de Groen réagit également aux vidéos présentées par la N-VA notamment: "Nous réalisons depuis assez longtemps déjà des vidéos, ce n'est pas nouveau. Nous en sortirons à coup sûr dans le courant de la campagne, mais les nôtres auront vraiment du contenu..."

Groen est le plus grand parti flamand sur Facebook et le quatrième plus grand sur Twitter, avec 18.832 fans sur Facebook et 12.393 suiveurs sur Twitter.

Open VLD

Plates-formes? Les sites des réseaux sociaux Contenu? Pas encore connu Budget? Pas encore connu

Selon sa porte-parole Laure Stuyck, l'Open VLD envisage bel et bien une campagne internet, mais elle ne souhaite pas encore entrer dans les détails: "Parce que la campagne doit encore démarrer, je ne peux actuellement pas encore donner beaucoup d'informations concrètes."

La campagne numérique de l'Open VLD ne sera, en termes de taille et d'investissement, aucunement comparable avec celle de la N-VA. "Chez nous, la campagne en ligne ne sera qu'un élément de notre stratégie", selon la porte-parole. "Mais nous y sommes occupés. Nous accordons en fait toute l'année durant de l'importance aux médias sociaux. L'Open VLD est le plus grand parti sur Twitter (avec 14.263 suiveurs, ndlr.). Nos locomotives y sont le vice-premier ministre et ministre des pensions Alexander De Croo, ainsi que le bourgmestre de Courtrai Vincent Van Quickenborne. Sur Facebook, nous sommes un peu moins présents (5.393 fans, ndlr.) mais nous y progressons de manière organique."

Selon Laure Stuyck, le parti expérimente beaucoup les médias sociaux: "Sur Facebook, nous faisons par exemple de la publicité pour des événements et des débats, et nous y plaçons aussi des annonces payantes, afin que les utilisateurs qui ne sont pas fans de notre parti, puissent aussi les voir. Il s'agit ici de petits montants: 30 euros par annonce."

L'Open VLD est le cinquième plus grand parti flamand sur Facebook et le plus grand sur Twitter, avec 5.393 fans sur Facebook et 14.263 suiveurs sur Twitter.

CD&V

Plates-formes? Pas encore connu Contenu? Pas encore connu Budget? Pas encore connu

Le CD&V envisage lui aussi certaines choses, mais refuse de divulguer quoi que ce soit pour le moment. Son porte-parole Steffen Van Roosbroeck explique: "Nous mènerons une campagne à 360°. Cela signifie que nous utiliserons une multitude de moyens de communication, parce que nous estimons que cela n'a aucun sens de mettre tous ses oeufs dans le même panier. Tout le monde n'est pas en ligne. Nous voulons entamer le dialogue avec le plus de personnes possible à propos de notre programme. Chaque groupe-cible est important."

Actuellement, la campagne du CD&V est encore en pleine préparation. "Tout n'est pas encore décidé. De plus, nous gardons encore quelques cartes en réserve. Nous n'allons donc pas vous en dire plus aujourd'hui.

Le CD&V est le sixième plus grand parti flamand sur Facebook et le cinquième plus grand sur Twitter, avec 5.104 fans sur Facebook et 10.378 suiveurs sur Twitter.

Nos partenaires