La ligue des droits de l'homme mêne une action à propos de la confidentialité de la carte MoBIB

17/09/10 à 12:09 - Mise à jour à 12:09

Source: Datanews

La ligue francophone des droits de l'homme LDH a distribué des tracts dans plusieurs stations de métro et de pré-métro bruxelloises pour dénoncer les problèmes de confidentialité que pose la carte MoBIB.

La ligue des droits de l'homme mêne une action à propos de la confidentialité de la carte MoBIB

La ligue francophone des droits de l'homme LDH a distribué des tracts dans plusieurs stations de métro et de pré-métro bruxelloises pour dénoncer les problèmes de confidentialité que pose la carte MoBIB. Les navetteurs se voyaient aussi proposer de signer une pétition qui sera transmise à la société de transports bruxelloise, la STIB.

Les données contenues sur la carte MoBIB sont insuffisamment protégées, déclare David Morelli de la LDH. De plus, leur nature et leur nombre sont, selon lui, excessifs dans le cadre de la lutte contre la fraude et de la gestion de la clientèle.

Des données comme le nom, le prénom, la date de naissance et les trois derniers compostages peuvent aussi être lues à distance avec un lecteur de puce qui peut être acheté sur internet. "Lors d'une manifestation par exemple, la police peut passer dans la foule et savoir avec ce genre de lecteur qui y participe", ajoute Morelli.

La LDH ne souhaite pas la disparition de la carte MoBIB, mais qu'elle soit adaptée aux prescriptions en matière de respect de la vie privée.

L'action de ce jeudi a été menée en collaboration avec l'association IEB (Inter-Environnement Bruxelles), qui milite pour une meilleure qualité de vie dans la région de Bruxelles-Capitale.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires