La lettre de voiture deviendra bientôt électronique

22/04/16 à 12:09 - Mise à jour à 12:08

Source: Datanews

Les pouvoirs publics recherchent des éditeurs de logiciels capables de développer un système de lettre de voiture électronique. Il faudra cependant attendre quelques années encore, avant qu'un tel système soit opérationnel.

La lettre de voiture deviendra bientôt électronique

© Belga

Le SPF Mobilité et Transport est en quête d'éditeurs de software qui souhaitent entrer dans le projet-test visant la lettre de voiture électronique (e-CMR). Les éditeurs intéressés pourront se porter candidats entre le 1er mai 2016 et le 31 janvier 2017 en vue de développer ce genre de système.

Une lettre de voiture représente un accord de transport obligatoire entre le transbordeur, l'expéditeur et le transporteur. Sa numérisation devrait se traduire par un gain de temps et une réduction du nombre d'erreurs. Dans le cas d'espèce, il s'agit de transports nationaux, même si le système pourrait à terme être étendu au transport dans le Benelux, puis international.

Il n'est pas question ici d'une adjudication publique avec un budget bien délimité. Une demande de renseignements auprès du SPF Mobilité nous apprend en effet que les éditeurs de logiciels concernés pourront proposer eux-mêmes leur solution aux transporteurs. Mais le Service Public Fédéral devra être tenu informé des acteurs impliqués à des fins de contrôle.

Il faudra cependant encore attendre un certain temps, avant que la lettre de voiture soit vraiment effective. Après le dépôt des candidatures, il y aura en effet une période d'essai courant jusqu'au 30 avril 2019. Ce n'est qu'ensuite que le projet se poursuivra.

En savoir plus sur:

Nos partenaires