La Justice peste contre Mobistar

30/12/10 à 11:59 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Dans le cadre d'enquêtes judiciaires, Mobistar éprouve des difficultés ...

La Justice peste contre Mobistar

Dans le cadre d'enquêtes judiciaires, Mobistar éprouve des difficultés à transmettre les informations demandées aux services de police.

Ceux-ci doivent souvent patienter des mois pour obtenir des données téléphoniques qui peuvent s'avérer cruciales. Il arrive aussi qu'ils ne reçoivent absolument rien, peut-on lire dans les journaux De Standaard et Het Nieuwsblad. L'opérateur télécom dément son manque de collaboration.

La sénatrice Martine Taelman (Open VLD) a appris de divers corps de police locaux qu'un opérateur télécom, en l'occurrence Mobistar, refuse pertinemment de transmettre des informations sollicitées en matière d'utilisation du GSM et de tout autre trafic de données. La collaboration avec Mobistar s'effectue malaisément notamment dans la zone de police anversoise Neteland. Au sein de la commission sénatoriale de la Justice, le ministre Stefaan De Clerck a reconnu que le Collège des procureurs généraux devrait lui-même se pencher sur cette matière.

Mobistar nie tout manquement dans sa collaboration avec la Justice. L'opérateur a, il est vrai, pendant un certain temps accusé du retard dans la transmission des informations demandées, mais aujourd'hui, tout est rentré dans l'ordre, selon la porte-parole Patti Verdoodt.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires