La jeune entreprise belge Mobiya lorgnée par eBay?

25/09/08 à 11:30 - Mise à jour à 11:29

Source: Datanews

L'entreprise belgo-britannique Mobiya, spécialisée dans les petites annonces mobiles, pourrait être une cible de rachat par la société de ventes aux enchères sur internet, eBay.

L'entreprise belgo-britannique Mobiya, spécialisée dans les petites annonces mobiles, pourrait être une cible de rachat par la société de ventes aux enchères sur internet, eBay.

Le nom Mobiya a été cité par l'analyste de marché Greg Sterling de Local Mobile Search, suite à un article récent publié par le Wall Street Journal, dans lequel Jacob Aqraou, 'general manager global classifieds' chez eBay, affirmait que l'entreprise allait envisager des rachats au cours des six prochains mois. Il y déclarait qu'eBay recherchait surtout des segments de marché et des régions, où elle n'était pas bien représentée: les sites publicitaires pour professionnels, l'Europe de l'Est, la Scandinavie,... "Et les plates-formes mobiles, y ajoute Sterling, "comme celle de l'européenne Mobiya."

Selon Sacha Vekeman, fondateur et 'vice-president business development' chez Mobiya, il s'agit là d'une analyse très sensée, "du fait qu'eBay est aux prises avec le gigantesque problème de son 'classified business' à l'échelle mondiale. Elle ne dispose ni d'un différentiateur, ni d'un activateur, ni d'un modèle d'expansion international pour des marchés comme l'Inde, la Chine et l'Afrique. Ces régions se caractérisent par une faible pénétration de l'internet et donc par l'absence de PayPal, de Skype et de magasins en ligne. Le mobile pourrait donc leur apporter une solution..."

Le fait en outre qu'eBay dispose de quelques milliards de dollars d'économies jouera aussi un rôle, selon Vekeman. "Cet argent devra s'avérer productif d'ici quelques années, sous peine que la valeur de change de l'entreprise se mette à régresser. Les rachats constituent la formule la plus sensée et la plus rapide de faire fructifier l'argent en Bourse."

La valeur de sa petite entreprise, Vekeman la "lie au temps qui passe": "Aujourd'hui, elle vaut quelques millions d'euros, dans trois ans quelques dizaines de millions et dans 10 ans quelques centaines de millions."

Le principe du service de Mobiya est simple: un consommateur peut insérer des petites annonces par SMS (mais ajouter aussi des photos ou de la vidéo par MMS). Chaque petite annonce reçoit un code unique et est publiée sur le web ou dans des médias imprimés. Quiconque souhaite y réagir, envoie par SMS le code à Mobiya et obtient en retour les données de contact nécessaires.

Mobiya possède un bureau à Gand et un autre à Thame près d'Oxford. En 2007, l'entreprise a récolté 250.000 euros de la part notamment de Big Bang Ventures et de Solid Ventures.

Nos partenaires