La Hongrie veut taxer le trafic internet

23/10/14 à 11:02 - Mise à jour à 13:46

Source: Datanews

Pour combler le déficit budgétaire, le gouvernement hongrois entend imposer aux fournisseurs une nouvelle taxe sur chaque gigaoctet envoyé.

La Hongrie veut taxer le trafic internet

© Pieterjan Van Leemputten

L'idée semble être trop débile pour la commenter, et les détails du projet n'ont pas encore été fixés. Mais le fait est que, selon l'agence de presse Reuters, le gouvernement hongrois prévoirait un tarif de 150 forints (49 cents d'euro) par gigaoctet.

Les autorités hongroises tentent depuis longtemps déjà de taxer davantage certains secteurs, afin d'accroître leurs rentrées. Le ministre de l'économie Mihaly Varga défend cette idée de taxe en déclarant que la technologie de la communication a changé, tout comme son utilisation. Voilà pourquoi, le code fiscal doit être adapté.

Bataille de chiffres

Rien n'est encore vraiment clair à propos de ce que cette mesure rapporterait. Selon le ministre Varga, il s'agirait d'un montant annuel de 20 milliards de forints (65 millions d'euros). Mais le cabinet de consultance eNet évalue pour 2013 le trafic internet via la ligne fixe à 1,15 milliard de gigaoctets, plus 18 millions de gigaoctets via les réseaux mobiles. Conjointement, cela représenterait 175 milliards de forints, soit quelque 570 millions d'euros.

Reuters s'attend cependant à la fixation d'un plafond pour la taxation car le chiffre d'affaires total du secteur des services internet s'établissait fin de l'an dernier à 164 milliards de forints (533 millions d'euros), soit moins que ce que la taxe coûterait aux entreprises.

Il n'est pas étonnant que la mesure soit fraîchement accueillie. Tant les fournisseurs que les internautes (qui pensent que cette taxe supplémentaire sera répercutée sur eux) s'y opposent. L'un des arguments avancés, c'est que les fournisseurs télécoms paient de toute façon aujourd'hui déjà des taxes.

En savoir plus sur:

Nos partenaires