La guerre en Géorgie a aussi lieu dans le cyberespace

12/08/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Le conflit pour l'Ossétie du Sud se déroule également en ligne. Plusieurs sites géorgiens sont en effet attaqués par des pirates russes. Celui du président de la Géorgie est à présent hébergé aux Etats-Unis, et le gouvernement en place utilise Google pour formuler une réponse à l'invasion russe.

Le conflit pour l'Ossétie du Sud se déroule également en ligne. Plusieurs sites géorgiens sont en effet attaqués par des pirates russes. Celui du président de la Géorgie est à présent hébergé aux Etats-Unis, et le gouvernement en place utilise Google pour formuler une réponse à l'invasion russe.

Le site web du président géorgien Michail Saakasjvili a été hébergé aux Etats-Unis durant le week-end, après que des pirates russes aient tenté de paralyser les serveurs locaux en les bombardant de très grandes quantités de messages au moyen de 'botnets'. Le site web du ministère des affaires étrangères géorgien a lui aussi été piraté. Des 'hackers' y ont placé un montage affichant le président géorgien en compagnie d'Adolf Hitler. Divers autres sites ont été la cible d'attaques de type 'distributed denial of service (DDoS).

Le site president.gov.ge est à présent hébergé par Tulip Systems à Atlanta. Nino Doidjasjvili, directeur de Tulip, était en vacances dans son pays natal, quand le conflit éclata. Outre le site de Saakasjvili, celui d'une importante station de télévision géorgienne a aussi pris la direction des Etats-Unis.

Doidjasjvili déclare en outre que les cyberattaques lancées depuis Moscou et Saint-Pétersbourg se poursuivent car même sur les serveurs américains, le site présidentiel était parfois inaccessible. Le président polonais Lech Kaczynski a alors décidé d'offrir de l'espace sur son site en langue anglaise à son homologue géorgien.

Entre-temps, le gouvernement géorgien recourt à Blogger de Google pour répondre à l''invasion' russe. http://georgiamfa.blogspot.com/

Nos partenaires