La grogne chez les informaticiens ING externalisés

17/03/08 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Les quelque 100 informaticiens externalisés provenant d'ING sont mécontents. Aujourd'hui, ils se trouvent chez Atos Origin et RR Donnelley, où, selon les syndicats, certains accords ne seraient pas respectés.

Les quelque 100 informaticiens externalisés provenant d'ING sont mécontents. Aujourd'hui, ils se trouvent chez Atos Origin et RR Donnelley, où, selon les syndicats, certains accords ne seraient pas respectés.

"Des tracasseries", comme les qualifie Didier Lebbe, délégué syndical CNE, à nos collègues d'It Professional. Entre autres la promesse faite, l'an dernier, aux ex-informaticiens d'ING, selon laquelle ils effectueraient le même travail aux mêmes conditions, n'est pas tenue, selon Lebbe.

Chez Atos Origin, les informaticiens ont le sentiment que le travail est de plus en plus transféré aux Pays-Bas. Ils n'ont plus que des tâches accessoires à effectuer. En outre, une augmentation salariale à laquelle ils auraient droit, selon les barèmes ING, ne serait pas encore établie. Chez RR Donnelley, il y avait également un problème salarial, mais qui est à présent résolu. Les informaticiens auraient dû faire face à une réduction de salaire, lorsqu'une pause légalement obligatoire a été instaurée. Tout serait rentré à présent dans l'ordre. Il reste cependant une discussion ouverte en matière de prépension.

Nos partenaires