La Grande-Bretagne limite la durée des contrats IT publics

10/11/17 à 13:41 - Mise à jour à 16:18

Source: Datanews

Le gouvernement britannique veut réduire les contrats IT de longue durée pour ses départements. Voilà qui devrait éviter que ces derniers dépendent parfois pendant dix ans d'un seul et même fournisseur.

La Grande-Bretagne limite la durée des contrats IT publics

© Belga

Dans le passé, les contrats conclus avec les organismes publics britanniques avaient souvent une durée comprise entre 5 et 10 ans. Mais dans la pratique, on observait que les autorités en recevaient peu pour leur argent. Cela les limitait même au niveau de la modernisation de leurs infrastructures.

Voilà pourquoi le gouvernement britannique entend supprimer les longs contrats d'externalisation IT conclus avec un seul fournisseur, en marquant une préférence pour des contrats accordant la priorité au nuage. Il a dans ce but notamment élaboré des directives destinées à aider les départements à scinder et à résilier les contrats d'une valeur supérieure à vingt millions de livres par an.

La durée totale des contrats est également abordée. Pour ce qu'on appelle l'IT 'commodity', comme l'achat de nouveaux ordinateurs ou serveurs, les contrats doivent être limités à deux ans maximum. Les accords en matière de services peuvent en revanche avoir une durée de trois à sept ans en fonction de la taille du contrat et de la dynamique du marché.

Cela ne signifie pas que chaque vendeur soit définitivement exclu au bout de sept ans. C'est ainsi qu'un contrat pourra être prolongé, mais les départements seront ainsi à même de... corriger le tir s'ils le souhaitent. Le gouvernement prévient en outre que la résiliation de ce genre de contrat peut prendre jusqu'à quatre années.

Nos partenaires