La Grande-Bretagne élabore des règles pour sécuriser davantage les voitures connectées

07/08/17 à 12:45 - Mise à jour à 12:45

Source: Datanews

Au Royaume-Uni, le Department of Transport a établi de nouvelles règles, afin de mieux protéger les conducteurs de voitures connectées et autonomes.

La Grande-Bretagne élabore des règles pour sécuriser davantage les voitures connectées

© .

Ces règles sont surtout des directives veillant à s'assurer que l'ensemble du secteur, y compris toutes les entreprises de sous-traitance, collabore étroitement à l'avenir et s'occupe de manière uniforme de la sécurité des conducteurs et de leurs données. Il s'agit en l'occurrence de huit principes qui doivent désormais aussi être approuvés par le Parlement.

  • La sécurité organisationnelle sera gérée et promue au niveau de la direction (des entreprises concernées).
  • Les risques de sécurité seront adaptés et gérés d'une manière proportionnelle adéquate, y compris dans la chaîne d'approvisionnement.
  • Les organisations devront prévoir une maintenance et réagir aux incidents, afin que les véhicules restent sûrs tout au long de leur durée de vie.
  • Toutes les organisations, en ce compris les sous-traitants, fournisseurs et acteurs tiers, devront collaborer en vue de garantir la sécurité des systèmes.
  • Les systèmes seront conçus dans le cadre d'une approche 'defence in depth' (défense en profondeur).
  • La sécurité de tous les logiciels demeurera sous contrôle durant toute la durée de vie des véhicules.
  • Le stockage et le transfert des données se feront de manière sécurisée et devront pouvoir être correctement gérés.
  • Les systèmes seront conçus de manière à être protégés contre les attaques et à réagir correctement au cas où des pièces ou des capteurs refuseraient tout service.

La plupart de ces règles semblent assez vagues, mais seront accompagnées d'une série de sous-règles. C'est ainsi que les systèmes des voitures connectées devront aussi permettre l'examen approfondi de leurs données, par exemple pour connaître les circonstances exactes d'un accident. Les utilisateurs devront également avoir la possibilité de supprimer des données sensibles

Nos partenaires