La Grande-Bretagne autorise les voitures sans chauffeur

12/02/15 à 13:06 - Mise à jour à 13:04

Source: Datanews

Le Royaume-Uni adopte une approche tout en douceur vis-à-vis des voitures autonomes. Une loi à part entière sortira dans les deux ans à venir, mais entre-temps, des tests approfondis peuvent être effectués.

La Grande-Bretagne autorise les voitures sans chauffeur

. © .

Il s'agit de ce qu'on appelle là-bas une 'light touch, non-regulatory approach", ce qui signifie qu'il y a des normes, mais qu'elles ne sont pas là pour interdire anticipativement la technologie. "Il s'agit d'une étape précoce certes, mais importante. Les tests actuels offriront à notre pays la possibilité unique de prendre la tête de cette nouvelle technologie au niveau international", déclare la ministre britannique de la mobilité Claire Perry.

Cette décision fait suite à six mois de recherche destinée à déterminer si le pays est prêt à accueillir la nouvelle technologie et quelles routes il convient d'utiliser de préférence. L'on est alors arrivé à la conclusion que la législation actuelle ne fait pas obstacle aux tests. Du coup, la Grande-Bretagne libère 19 millions de livres pour un certain nombre de projets-pilotes à Greenwich, Bristol, Milton, Keynes et Coventry. Le premier nommé se déroulera en collaboration avec l'université d'Oxford et Nissan.

Cela signifie-t-il que l'on verra bientôt circuler des voitures sans chauffeur Outre Manche? Probablement pas. Dans la phase actuelle, il s'agit surtout de brefs déplacements au cours desquels un conducteur sera en outre toujours présent. La prochaine étape sera l'élaboration d'un code de conduite afin de conférer un cadre aux tests. Une loi à part entière devrait voir le jour d'ici 2017.

Nos partenaires