La fuite de données à la SNCB concernerait 1,5 million de voyageurs

31/12/12 à 14:08 - Mise à jour à 14:07

Source: Datanews

La fuite de données à la SNCB, qui paraissait d'abord relativement insignifiante, semble à présent plus grave qu'imaginé. Selon les journaux De Tijd et Le Soir, les données personnelles d'1,5 million de clients de la SNCB seraient demeurées sans protection des semaines durant sur internet.

La fuite de données à la SNCB concernerait 1,5 million de voyageurs

La fuite de données à la SNCB, qui paraissait d'abord relativement insignifiante, semble à présent plus grave qu'imaginé. Selon les journaux De Tijd et Le Soir, les données personnelles d'1,5 million de clients de la SNCB seraient demeurées sans protection des semaines durant sur internet.

La fuite avait été rendue publique samedi dernier. Un internaute avait alors posté sur un forum internet un lien vers une page reprenant les données personnelles de clients de la SNCB Europe, parmi lesquels des politiciens de haut rang tels Paul Magnette, le ministre en charge de la SNCB.

Lorsque la SNCB s'en rendit compte, elle sécurisa directement les données de ses clients. La fuite fut présentée au public comme très temporaire et d'une importance limitée.

Mais selon De Tijd, le fichier concerné contenait plus d'1,46 million d''entries'. Il est certes possible que des doublons en fassent partie. Il n'empêche que Bart Crols, porte-parole de la SNCB, a déclaré à De Tijd qu'il s'agissait de données de 'quelques centaines de milliers' de clients.

De Tijd ajoute que plusieurs copies du fichier circulent sans aucun doute déjà. Autre point étonnant: Google et d'autres moteurs de recherche avaient indexé la page, il y a quelques semaines. Ces informations étaient donc pendant tout ce temps disponibles sur internet, sans qu'elles soient protégées par un mot de passe.

De Tijd constate que la SNCB semble mettre en cause la personne qui a publié le lien. Mais pour le journal, la SNCB n'a qu'à s'en prendre à elle-même, parce qu'elle n'a pas sécurisé les données en question. "Nous nous excusons explicitement auprès de nos clients pour cet incident", réagit Crols à la critique, selon laquelle la SNCB n'a pas présenté des excuses publiques. "Le respect de la vie privée de nos clients est pour nous une priorité." (Belga/BO)

En savoir plus sur:

Nos partenaires