La FSMA exige des explications de Belgacom dans l'affaire Bellens

02/08/11 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Datanews

L'Autorité des services et marchés financiers (FSMA) va demander à Belgacom la raison pour laquelle le groupe télécom a estimé fin juin que l'information sur l'inculpation de son directeur, Didier Bellens, ne devait pas être aussitôt communiquée au marché.

La FSMA exige des explications de Belgacom dans l'affaire Bellens

L'Autorité des services et marchés financiers (FSMA) va demander à Belgacom la raison pour laquelle le groupe télécom a estimé fin juin que l'information sur l'inculpation de son directeur, Didier Bellens, ne devait pas être aussitôt communiquée au marché. Voilà ce qu'a déclaré au journal De Tijd le porte-parole du contrôleur financier.

C'est le 21 juin dernier que Bellens a été formellement inculpé de corruption passive dans la vente d'un bâtiment de Belgacom. Selon la Justice, cette vente s'est opérée en dessous du prix du marché, et Bellens aurait bénéficié en échange de certains avantages de la part des acheteurs. Belgacom n'a émis un communiqué à propos de cette affaire que jeudi dernier et encore était-ce suite à une fuite dans la presse.

La question est de savoir s'il s'agissait là d'une information susceptible d'influencer le cours de l'action Belgacom. La FSMA ne s'exprime pas à ce propos. Mais le fait est que ce jeudi là, le cours de l'action Bel20 a à peine évolué (-0,34 pour cent). Belgacom a aussi fait savoir que "ses droits sont entièrement préservés".

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires