La 'fraude aux clics' par les 'botnets' s'amplifie

31/07/06 à 00:00 - Mise à jour à 30/07/06 à 23:59

Source: Datanews

Les entreprises menant des campagnes publicitaires de type 'coût par clic' sont toujours plus souvent les victimes de 'fraude aux clics', à en croire, notamment, le spécialiste en sécurité Trend Micro.

Ce genre d'entreprise verse en effet au moteur de recherche un montant chaque fois que l'on clique sur la publicité insérée, mais en raison de l'utilisation de botnets - des ensembles d'ordinateurs à la solde de pirates -, ces clics ne sont pas toujours l'apanage de clients intéressés. Au contraire, "ces activités sont souvent exercées par des entreprises concurrentes qui veulent ainsi 'booster' les coûts d'une rivale", fait observer Raimund Genes, CTO chez Trend Micro. Les sociétés appliquant des campagnes CPC sont donc invitées à analyser les pics dans le trafic des recherches, à utiliser les outils adéquats et à avertir rapidement le fournisseur du moteur de recherche afin qu'il prenne les mesures qui s'imposent.Ce dernier point n'est pas sans importance dans l'optique notamment d'une action en justice. C'est ainsi que fin juillet, Google a décidé de verser 90 millions de dollars dans le cadre d'un procès commun intenté par des victimes de fraudes aux clics. Le spécialiste des moteurs de recherche a aussi accrû la sécurité contre ce type de fraude et propose aux annonceurs davantage d'informations sur les activités de cliquage.

Nos partenaires