La fracture numérique se réduit dans les pays les plus pauvres

26/01/18 à 11:34 - Mise à jour à 11:33

Dans les pays les plus pauvres du monde, ce qu'on appelle la fracture numérique se réduit. Des millions de gens y utilisent à présent en effet des téléphones mobiles et d'autres appareils numériques, constate l'Union Internationale des Télécommunications (ITU).

La fracture numérique se réduit dans les pays les plus pauvres

© iStockphoto

Cette tendance pourrait accélérer le développement durable dans ces pays, fait observer l'ITU, une organisation des Nations Unies. "Il est essentiel de maintenir cette évolution et d'y partager des solutions innovantes", déclare Fekitamoeloa Katoa 'Utoikamanu, en charge des Pays les Moins Développés (PMD) auprès des Nations Unies.

Les pays pauvres, qui accordent de l'importance à la technologie numérique pour leur développement national et y adaptent leur politique, peuvent atteindre un accès universel et financièrement abordable à internet, selon Houlin Zhao, secrétaire général de l'ITU.

3G

Dans le rapport 'Achieving Universal and Affordable Internet in Least Developed Countries' publié hier, on peut lire que la téléphonie mobile via la 3G et les services data dans les 47 pays faisant partie des PMD ont enregistré un grand bond en avant. Soixante pour cent des habitants de ces pays peuvent surfer sur internet via la 3G, et quatre habitants sur cinq ont accès à un réseau de téléphonie mobile.

Ces développements portent déjà leurs fruits dans le domaine des services financiers, de la lutte contre la pauvreté et des soins de santé, indique le rapport. D'après les attentes, la couverture en haut débit sera dans ces pays de 97 pour cent en moyenne d'ici 2020. Il en résultera qu'internet deviendra abordable et qu'une industrie innovante propre caractérisée par de nouvelles opportunités professionnelles pourra voir le jour dans les pays les plus pauvres, selon l'ITU.

Compétence ICT

Même si les prévisions sont positives, quelques obstacles doivent pourtant encore être surmontés. L'un d'eux est la compétence ICT limitée de la population. En outre, des questions socio-économiques comme le niveau de l'enseignement et l'égalité des sexes peuvent aussi constituer des freins au développement.

Les 47 Pays les Moins Développés comptent en tout 880 millions d'habitants, soit 12 pour cent de la population mondiale. Ils représentent pourtant moins de 2 pour cent du produit intérieur brut (PIB) mondial et 1 pour cent du commerce mondial de biens.

Nos partenaires