La fonction publique fédérale informatise ses RH

03/05/07 à 00:00 - Mise à jour à 02/05/07 à 23:59

Source: Datanews

Dans le cadre d'un contrat sur 7 ans décroché par EDS pour une valeur de 26,2 millions EUR, le Service Public Fédéral Personnel & Organisation va se doter d'une solution d'informatisation de la gestion de ses ressources humaines de l'ensemble des administrations fédérales.

Destiné à couvrir la gestion des ressources de 65.000 fonctionnaires des administrations publiques (à quelques exceptions près), ce contrat vient d'être attribué à un consortium dirigé par EDS en partenariat avec Acerta (pour le moteur des salaires) et Ernst & Young (pour la gestion du changement).Le consortium a proposé l'ERP Oracle/PeopleSoft en concurrence avec Capgemini (qui offrait également PeopleSoft) et le consortium Deloitte, SAP, Arinso et Sun. Aux dires de Veerle Heyndrikx, directeur de programme Cellule Automatisation du SPF Personnel & Organisation, le choix d'un ERP se justifiait par des raisons de coûts (moins de 5% du programme devront être adaptés) et de risques moindres par rapport à un développement interne ou à la mise en place d'interfaces entre différents modules applicatifs.La solution vise à mettre en place dans un premier temps un outil d'administration de base des ressources humaines (avec signalétique et organigramme), puis de le faire évoluer pour inclure le 'workflow', un système de self-service, et d'ajouter ensuite la calcul des salaires, la gestion des temps, et même à terme la planification du personnel, la gestion des coûts de personnel, la gestion stratégique des RH (gestion des compétences, des formations, etc.) et même un outil de 'business intelligence'. Tandis qu'un centre d'appui central sera aussi mis en place.Veerle Heyndrikx insiste encore sur une approche pragmatique, le respect des délais, la rigueur dans l'analyse des besoins des utilisateurs, le contrôle de qualité et la nécessaire gestion du changement au sein des départements. "Nous avons décidé de travailler par phases, sans 'big bang'", souligne Veerle Heyndrikx qui ajoute qu'un pilote va être lancé avec 4 services publics fédéraux ayant un service du personnel commun (Personnel & Organisation, Chancellerie, Budget et contrôle de la gestion et Fedict).Nous reviendrons plus en détail sur ce contrat dans Data News n° 17 du 11 mai prochain.

Nos partenaires