La fille du CEO d'Appen menacée par une bombe factice autour du cou

04/08/11 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Datanews

A Sydney en Australie, un inconnu est parvenu hier à placer une (fausse) bombe autour du cou de Madeleine Pulver, probablement dans une tentative de soutirer de l'argent à la famille de cette jeune Australienne de 18 ans. Madeleine est la fille de William Pulver, CEO de l'entreprise de technologie vocale australienne bien connue Appen Butler Hill.

La fille du CEO d'Appen menacée par une bombe factice autour du cou

A Sydney en Australie, un inconnu est parvenu hier à placer une (fausse) bombe autour du cou de Madeleine Pulver, probablement dans une tentative de soutirer de l'argent à la famille de cette jeune Australienne de 18 ans. Madeleine est la fille de William Pulver, CEO de l'entreprise de technologie vocale australienne bien connue Appen Butler Hill.

10 heures durant, Madeleine Pulver a vécu dans une extrême angoisse, avant que des experts de la police puissent la libérer de ce collier pour le moins effrayant. La bombe s'avéra en fin de compte ne pas contenir de matière explosive. La jeune fille irait bien.

Selon certaines sources, un mot exigeant une rançon aurait été attaché à la bombe factice. Il s'agit donc d'une tentative de chantage vis-à-vis de ce que des médias australiens qualifient de "très riche famille". Le père, William - "Bill" - Pulver, est en effet actuellement CEO de l'entreprise de technologie vocale australienne Appen Butler Hill. Entre 2001 et 2007, il fut aussi actif en tant que président et CEO du cabinet d'études de marché et internet américain NetRatings. Avant cela encore, il assuma diverses fonctions dirigeantes chez ACNielsen.

Au printemps, Appen a fusionné avec l'entreprise américaine de recherche et d'analyses de textes Butler Hill. Appen possède d'importantes références telles Microsoft, IBM, Sony et Siemens. Nuance, l'entreprise qui en son temps avait racheté la technologie de Lernout&Hauspie, est également cliente d'Appen.

Nos partenaires