La fièvre du rachat s'empare des entreprises IT à forte trésorerie

26/04/10 à 12:40 - Mise à jour à 12:40

Source: Datanews

Toute une série de grandes sociétés IT ont augmenté leurs stocks de liquidités de quasiment 40 pour cent ces douze derniers mois. Elles se préparent sans doute à une consolidation dans le secteur. Les dix plus importantes entreprises IT, dont Microsoft, IBM, HP, Oracle et Apple, ont accru leurs réserves de trésorerie de quasiment 50 milliards d'euros en tout. La plupart d'entre elles n'ont pas constitué leur bas de laine en émettant des actions, mais en choisissant de vendre des titres de créance. Apple est à présent l'entreprise technologique la plus riche avec une réserve de plus de 31 milliards d'euros en banque. Tout cela incite à la spéculation sur une consolidation dans le secteur. John Chambers, CEO de Cisco, avait précédemment déjà prévu que la crise de l'an dernier provoquerait de l'agitation dans le secteur. IBM vient précisément d'annoncer qu'elle avait réalisé pour 750 millions d'euros de rachats durant les trois premiers mois de l'année, surtout d'entreprises IT assez petites.

La fièvre du rachat s'empare des entreprises IT à forte trésorerie

Toute une série de grandes sociétés IT ont augmenté leurs stocks de liquidités de quasiment 40 pour cent ces douze derniers mois. Elles se préparent sans doute à une consolidation dans le secteur.

Les dix plus importantes entreprises IT, dont Microsoft, IBM, HP, Oracle et Apple, ont accru leurs réserves de trésorerie de quasiment 50 milliards d'euros en tout. La plupart d'entre elles n'ont pas constitué leur bas de laine en émettant des actions, mais en choisissant de vendre des titres de créance. Apple est à présent l'entreprise technologique la plus riche avec une réserve de plus de 31 milliards d'euros en banque.

Tout cela incite à la spéculation sur une consolidation dans le secteur. John Chambers, CEO de Cisco, avait précédemment déjà prévu que la crise de l'an dernier provoquerait de l'agitation dans le secteur. IBM vient précisément d'annoncer qu'elle avait réalisé pour 750 millions d'euros de rachats durant les trois premiers mois de l'année, surtout d'entreprises IT assez petites.

L'an dernier, il y eut dans le secteur ICT et au niveau mondial des rachats pour un peu plus de 93 milliards d'euros, un cinquième de moins qu'en 2008. Cette année, aucune grande reprise ou fusion n'a encore été annoncée. Cela va peut-être changer à brève échéance...

En savoir plus sur:

Nos partenaires