La durée de vie de l'électronique régresse

05/03/15 à 16:25 - Mise à jour à 06/03/15 à 10:58

Source: Datanews

La longévité moyenne des appareils électroniques se réduit. Cela n'est pas dû uniquement à la qualité, mais aussi au consommateur lui-même qui change plus rapidement d'appareil, selon une étude de l'agence environnementale allemande UBA.

La durée de vie de l'électronique régresse

© iStock

Cette agence voulait surtout effectuer une étude sur le "vieillissement planifié", l'incorporation consciente d'une durée de vie limitée dans les produits. Les chercheurs ont par conséquent examiné la longévité d'imposants produits blancs, comme des frigos et des lave-linge, mais aussi de plus petits appareils tels des mixers et des chauffe-eau, ainsi que de l'équipement électronique comme des ordinateurs portables, TV et smartphones.

L'étude n'a pas directement fourni de conclusions radicales quant au vieillissement planifié, mais a révélé quand même quelques chiffres étonnants sur le plan de la durée de vie. Il en ressort ainsi que la durée de vie moyenne a diminué entre 2004 et 2012 de 14,1 à 13 ans. Un défaut représente dans 55,6 pour cent des cas la raison d'un remplacement.

Mais la plus forte hausse concerne la proportion d'appareils remplacés durant les cinq premières années de l'achat: cette proportion a quasiment doublé durant la même période pour passer de 7 à 13 pour cent, en grande partie à cause de l'augmentation de défauts précoces.

Consommateur

Il apparaît cependant que le problème ne touche pas que le produit proprement dit. Pour un tiers des achats de substitution de produits blancs importants, tels des frigos et lave-linge, il ne s'agit pas d'une panne, mais c'est le consommateur lui-même qui souhaite acquérir un appareil plus moderne ou meilleur. Cette proportion est également grande pour les téléviseurs. En 2012, 60 pour cent des téléviseurs remplacés fonctionnaient encore parfaitement, mais le consommateur voulait néanmoins acquérir un nouvel appareil.

Assez bizarrement, l'on observe un mouvement contraire chez les ordinateurs portables. Ces appareils ne connaissent pas plus de pannes qu'il y a dix ans, et le consommateur opte toujours moins vite pour un nouvel ordinateur, si l'ancien fonctionne bien.

(IPS)

Nos partenaires