La directrice de Yahoo! renonce à son bonus après des piratages informatiques à grande échelle

03/03/17 à 13:51 - Mise à jour à 13:50

Source: Datanews

La directrice de Yahoo!, Marissa Mayer, a renoncé à son bonus annuel suite aux gros problèmes de piratage qu'a connu son entreprise, qui ont touché 500 millions d'utilisateurs. Voilà ce qu'on a expliqué chez le géant internet hier mercredi. Le piratage de Yahoo! en 2014 a en outre conduit au licenciement du directeur juridique du groupe.

La directrice de Yahoo! renonce à son bonus après des piratages informatiques à grande échelle

Yahoo, Marissa Mayer. © Reuters

"Je suis la présidente de l'entreprise et comme le dernier incident s'est passé sous ma responsabilité, j'ai accepté de renoncer à la prime annuelle et à l'attribution d'actions", a déclaré Mayer, qui dirige Yahoo! depuis 2012, par voie d'un communiqué de presse. Le bonus sera réparti parmi les membres du personnel de l'entreprise, a-t-on encore appris.

L'agence de presse Bloomberg signale que Mayer n'avait pas non plus reçu de bonus l'année dernière, mais avait quand même empoché 35 millions de dollars en tout. Des documents transmis au contrôleur boursier américain SEC, il apparaît en outre que Ronald Bell, le directeur juridique de Yahoo! a été licencié sur-le-champ mercredi, sans préavis.

Une commission indépendante a conclu que la crise sécuritaire chez Yahoo! a été mal gérée par les dirigeants de l'entreprise. Certains d'entre eux savaient fin 2016 que suite au piratage, les comptes de certains utilisateurs s'étaient affaiblis, mais les mesures prises par Yahoo! - notamment la prise de contact avec 26 utilisateurs visés - ont été considérées comme insuffisantes. "Même si d'importantes mesures supplémentaires ont été prises après les incidents, tout semble indiquer que certains cadres supérieurs n'ont pas compris l'ampleur du piratage et l'enquête qui en a résulté", affirme-t-on chez Yahoo!

Les gigantesques cyber-attaques de 2013 et 2014, qui touchèrent respectivement 500 millions et un milliard d'utilisateurs, ont fait en sorte de retarder le rachat de Yahoo! par le géant télécom Verizon.

La semaine dernière, on apprenait que le montant du prix de vente des activités internet à Verizon serait réduit de 350 millions de dollars en raison des piratages informatiques.

Hier mercredi, Yahoo! a encore annoncé que quelque 32 millions de comptes avaient été piratés ces deux dernières années par de faux cookies. Selon l'entreprise, certaines de ces attaques pourraient être liées à "la même instance soutenue par un état que celle responsable du piratage de 2014", selon l'agence de presse Reuters.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos