La demande de tablettes stimule le secteur IT belge

14/08/13 à 13:49 - Mise à jour à 13:49

Source: Datanews

Contrairement à quasiment tous les autres secteurs, les télécoms et l'IT enregistrent une croissance de leur chiffre d'affaires au deuxième trimestre de 2013.

La demande de tablettes stimule le secteur IT belge

Contrairement à quasiment tous les autres secteurs, les télécoms et l'IT enregistrent une croissance de leur chiffre d'affaires au deuxième trimestre de 2013. Voilà ce qui ressort du rapport trimestriel de GfK à propos des marchés non alimentaires dans la vente au détail belge.

Le fait que le secteur IT continue de croître, est dû à la demande permanente de tablettes économiques et conviviales, affirme GfK. Il ne s'agit plus de produits de niche coûteux qui n'étaient vendus que par des enseignes IT spécialisées. Aujourd'hui, 1 ménage belge sur 3 possède ce genre d'appareil. Au niveau de l'équipement de bureau classique (PC, imprimantes, cartouches,...), l'on recense par ailleurs un recul de pas moins de 11 pour cent.

Le secteur télécoms a aussi le vent en poupe et enregistre une évolution positive de 13 pour cent par rapport à la même période de l'année dernière. Même si les téléphones mobiles et traditionnels ont affiché une régression en termes de volume de ventes ce trimestre, la croissance des smartphones semble inarrêtable.

Le chiffre d'affaires des téléphones mobiles et traditionnels a diminué de moitié au deuxième trimestre de 2013, alors que les smartphones ont de nouveau connu une hausse d'un peu moins de 30 pour cent. Pour le premier semestre de 2013, la part de marché des smartphones a été de 62 pour cent en Belgique. Cela signifie que 3 appareils vendus sur 5 étaient des smartphones, et cette proportion ne fait que croître.

Ce sont les prix toujours plus attractifs qui stimulent cette tendance positive continue et grâce aux nouvelles fonctions équipant les modèles les plus chers, ceux-ci continuent eux aussi à gagner en popularité.

Avec un recul de pas moins de 21 pour cent au deuxième trimestre, le marché des produits électroniques à la consommation poursuit la tendance négative déjà enregistrée au premier trimestre de l'année. C'est surtout le segment des TV qui est à la base de ce pourcentage d'évolution négative. De segments de marché tels le 3D et les TV intelligentes, l'on attendait qu'ils insufflent une nouvelle vie aux ventes de TV, mais tel n'est encore et toujours pas le cas.

Malgré cela, GfK observe des chiffres de croissance positive dans des groupes audio: les mini-chaînes et les haut-parleurs ont crû respectivement de 2 et 12 pour cent.

Le deuxième trimestre a été décevant aussi pour les petits produits blancs. "Alors que nous y enregistrions de la croissance trimestre après trimestre, nous y recensons cette fois un recul d'un peu moins de 2 pour cent. Ce qui est étonnant, c'est que ce sont surtout des valeurs confirmées comme les fers à repasser à vapeur et les aspirateurs qui régressent durant ce trimestre", déclare-t-on encore chez GfK.


En savoir plus sur:

Nos partenaires