La concurrence 'open source' s'amplifie, selon Microsoft

15/05/06 à 00:00 - Mise à jour à 14/05/06 à 23:59

Source: Datanews

Il n'y aurait cependant pas de différence par rapport à l'affrontement des concurrents propriétaires.

Lorsqu'il y a rivalité sur les caractéristiques, Microsoft n'éprouve aucun problème à l'emporter sur ses concurrents 'open source', s'est targué Steve Ballmer, 'chief executive' de Microsoft lors d'un discours public prononcé, hier, à Silicon Valley.Les clients ne choisissent pas les applications 'open source' parce qu'ils croient de manière quasi-mystique que leur ouverture est meilleure que celle des alternatives propriétaires, a-t-il argumenté, mais à cause de leurs caractéristiques."Il s'agit là de la sempiternelle compétion d'ingénierie", a ajouté Ballmer, "là où nous ne possédons pas de parts de marché [par rapport à l'open source, ndlr], c'est parce nous devons innover." C'est ainsi que Microsoft est à la traîne vis-à-vis de l'open source en matière de 'security appliances' et d'applications e-scientifiques, selon lui: "Nous avons besoin d'une meilleure technologie de clustering hautes performances que celle de Linux"."La clé est la même que pour toute autre concurrence: de meilleurs produits et un meilleur CTO (total cost of ownership). Il est difficile de battre l'open source sur le plan du coût de l'approvisionnement, mais il n'est pas difficile de l'emporter sur Linux au niveau du CTO."Il existe des applications 'open source' matures dans le domaine des serveurs de fichiers et e-mail, mais Ballmer s'est vanté du fait que sa société possèdait une "vaste" part de marché dans ces segments. Linux croît plus vite que Windows sur le marché des serveurs, mais Ballmer s'est néanmoins dit satisfait des performances de Microsoft. Il a ajouté s'attendre à combler l'écart séparant les deux systèmes d'exploitation en 'musclant' la fonctionnalité dans les domaines des grappes de serveurs, des serveurs web et de la sécurité: "C'est là, au niveau des serveurs, que nous devons nous améliorer vis-à-vis de Linux."

Nos partenaires