"La communication électronique en Belgique nécessite un contrôle clair"

30/11/09 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

La Belgique a besoin d'un modèle de contrôle clair pour le secteur de la communication électronique. Actuellement, la compétence gouvernementale est trop morcelée, et la position juridique des contrôleurs trop incertaine.

La Belgique a besoin d'un modèle de contrôle clair pour le secteur de la communication électronique. Actuellement, la compétence gouvernementale est trop morcelée, et la position juridique des contrôleurs trop incertaine.

Telles sont, selon le service presse de la Katholieke Universiteit Leuven (KUL), les principales conclusions de la thèse de doctorat défendue aujourd'hui par David Stevens de l'Interdisciplinair Centrum voor Recht en ICT de la KU Leuven.

Le secteur de la communication électronique a rapidement évolué ces vingt dernières années. D'une part, le progrès technique est énorme, alors que le monopole des institutions publiques est remplacé par un marché libre, avance la KU Leuven dans un communiqué relatif à la thèse en question. Pour le gouvernement, il semble impossible de garder la situation sous contrôle. Les compétences sont réparties parmi quinze ministres différents et leurs administrations. Les contrôleurs du secteur sont certes spécialisés, mais disposent de trop peu de latitude pour pouvoir agir de manière indépendante. Stevens plaide donc pour que ces contrôleurs se voient confier un ensemble de tâches étendu et clairement défini.

A l'occasion de la défense de cette thèse, toute une série de "magnifiques anciens appareils" datant du début de la télégraphie électrique en Belgique sont exposés du 30 novembre au 4 décembre dans la Jubileumzaal de l'Universiteitshal à Louvain.

Source: Belga

Nos partenaires