La commission sur la vie privée pointe du doigt le 'mobile mapping'

09/03/11 à 12:24 - Mise à jour à 12:24

Source: Datanews

Dans le cadre d'une recommandation adressée au secteur, la commission en charge du respect de la vie privée évoque les règles de confidentialité qui doivent être respectées en matière de 'mobile mapping'.

La commission sur la vie privée pointe du doigt le 'mobile mapping'

Dans le cadre d'une recommandation adressée au secteur, la commission en charge du respect de la vie privée évoque les règles de confidentialité qui doivent être respectées en matière de 'mobile mapping'.

Le 'mobile mapping' est cette technologie consistant à enregistrer numériquement toutes les données d'un parcours spécifique au moyen de caméras et de scanners montés sur une voiture. Google Street View en est un exemple bien connu. La commission en charge du respect de la vie privée affirme dans une recommandation, citée dans le journal De Tijd, que les 'mobile mappers' doivent d'abord introduire un dossier pour leurs applications. Si la commission constate que les entreprises vont au-delà des objectifs initialement prévus avec les données enregistrées, elle interviendra.

Dans le cas d'un service tel Google Street View, la préoccupation porte surtout sur les numéros de plaque et les visages des personnes, qui devraient être rendus méconnaissables. D'autres possibilités de ce genre de 'privacy-by-design' sont "par exemple l'ajustement de l'angle de la caméra, afin que le système interfère le moins possible sur la vie privée (utilisation d'une hauteur de caméra offrant des possibilités de vision autres que la perspective des simples passants), l'enregistrement d'images d'endroits fréquentés à des moments calmes, l'abstention d'enregistrer des images d'endroits sensibles,..." Les personnes concernées (comme par exemple des spectateurs photographiés), si elles le souhaitent, doivent également pouvoir à tout moment obtenir toute information utile à propos de la destination des données.

En cas d'abus éventuel, la personne en charge du traitement des données "peut être tenue pour responsable des dommages qui seraient dus au non-respect ou à l'inefficacité des mesures de sécurité."

En savoir plus sur:

Nos partenaires