La Commission européenne veut une meilleure protection des utilisateurs de Whatsapp et Facebook Messenger

11/01/17 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

La respect de la vie privée des utilisateurs des services de messagerie électronique tels WhatsApp, Twitter, Facebook Messenger, Skype et Viber doit être mieux protégé, selon la Commission européenne.

La Commission européenne veut une meilleure protection des utilisateurs de Whatsapp et Facebook Messenger

© iStock

Bruxelles entend par conséquent adapter la réglementation s'appliquant aux entreprises internet aux règles plus strictes déjà en vigueur pour les fournisseurs télécoms traditionnels, comme il ressort du paquet de mesures présentées ce mardi.

C'est ainsi que la Commission entend obliger les entreprises internet à rendre anonymes ou à supprimer tant le contenu des e-communications que les métadonnées (les données relatives par exemple à l'heure et au lieu de communications Skype, ou à la date et à l'auteur de messages), si l'utilisateur n'a pas donné son autorisation de les conserver, sauf si ces données s'avèrent nécessaires pour la facturation.

La politique des cookies (mouchards) sera également rationalisée, alors que Bruxelles va amplifier la protection contre le spam (à savoir les courriels commerciaux indésirables ou les publicités sur les sites web).

En savoir plus sur:

Nos partenaires