La Commission Européenne veut abaisser les tarifs des SMS

16/07/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

La Commission Européenne a l'intention de brider les tarifs des SMS envoyés à l'étranger.

La Commission Européenne a l'intention de brider les tarifs des SMS envoyés à l'étranger.

Chaque année, des clients itinérants envoient pas moins de 2,5 milliards de messages texte au sein de l'UE. Une fameuse source de revenus pour les opérateurs, surtout lorsque l'on sait que ces petits SMS coûtent près de 10 fois plus chers que leurs équivalents envoyés au niveau national.

Selon Viviane Reding, commissaire des télécommunications, les coûts moyens d'un message texte itinérant atteignaient la somme de 0,29 euro entre octobre de l'an dernier et mars 2008. Il faut savoir toutefois que pour les voyageurs en provenance de Belgique, ce coût peut atteindre pas moins de 0,80 euro par SMS, constate l'UE

Cela fait déjà quelque temps que la Commission européenne insiste auprès du secteur pour que celui-ci consente à abaisser les tarifs des messages texte envoyés à l'étranger. Les opérateurs sont toutefois - à une exception près, en Autriche - demeurés sourds à ces appels. L'administration quotidienne de l'Union européenne a donc décidé de soumettre une proposition de loi au Parlement européen et aux Etats membres.

Le Groupe des Régulateurs Européens (GRE) recommande aujourd'hui - sur base des conclusions d'une consultation publique organisée le 2 juillet dernier - un coût moyen de 0,11 à 0,15 euro. En Belgique, il s'agirait là d'un sérieux revers financier pour les opérateurs.

Viviane Reding conseillera aux autres commissaires d'introduire une proposition en octobre prochain, visant à soumettre le roaming des SMS à une réglementation. "Nous devrons donc déterminer la nécessité de prendre des mesures concernant le roaming de données, qui demeure encore trop cher", a déclaré la commissaire européenne des télécommunications.

Dániel Pataki, président du GRE, espère qu'il ne faudra pas en arriver là: "Nous demandons instamment au secteur d'être vigilant en ce qui concerne les tarifs du roaming de données, afin qu'à l'avenir, il ne soit pas question de réguler les prix du marché." Le GRE est par ailleurs favorable à l'introduction de prix de gros plus avantageux pour les petits exploitants et les nouveaux venus du secteur.

Nos partenaires