La Commission européenne offre un peu de répit à Google

14/07/16 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Datanews

La Commission européenne a accordé à Google un délai supplémentaire de six semaines pour répondre à une plainte pour abus de position dominante avec son système d'exploitation mobile Android. " L'entreprise américaine a jusqu'au 7 septembre pour réagir ", a déclaré mercredi une porte-parole de la Commission européenne.

La Commission européenne offre un peu de répit à Google

. © BELGAIMAGE

Google exige des fabricants de téléphones qu'ils préinstallent des apps pour Google Search et Google Chrome sur leurs appareils. S'ils ne le font pas, les utilisateurs n'ont pas accès à d'autres apps de l'entreprise, comme Google Play Store, la principale boutique d'apps pour la plateforme. Selon la Commission européenne, ce lien nuit à la concurrence et aux consommateurs.

Selon la porte-parole, Google avait demandé un délai supplémentaire pour pouvoir prendre connaissance de tous les éléments de cette affaire. Google peut se voir infliger une amende allant jusqu'à 6,6 milliards d'euros, soit 10 pour cent de son chiffre d'affaires.

Le système d'exploitation Android est installé sur quelque 1,4 milliard de téléphones et tablettes dans le monde entier, ce qui en fait de loin le principal système d'exploitation mobile au monde.

Google fait également l'objet d'une enquête de la Commission européenne concernant son comparateur de prix en ligne Google Shopping, dans lequel ses propres produits auraient la priorité. Il y a deux semaines, on apprenait que la plateforme publicitaire, principale source de revenus du groupe, serait également dans la ligne de mire. (ANP)

Nos partenaires