La Commission européenne en quête d'une nouvelle stratégie ICT

05/08/09 à 11:10 - Mise à jour à 11:09

Source: Datanews

Si vous souhaitez avoir votre mot à dire dans la politique ICT européenne, voici venu le moment. La Commission européenne a en effet lancé une consultation publique à propos du cap ICT à suivre.

Si vous souhaitez avoir votre mot à dire dans la politique ICT européenne, voici venu le moment. La Commission européenne a en effet lancé une consultation publique à propos du cap ICT à suivre.

C'est cette année que vient à échéance l'actuel plan stratégique européen en matière ICT et informatisation, i2010. Viviane Reding, la commissaire européenne en charge de la société de l'information et des médias, entend ne pas relâcher les efforts consentis et lance par conséquent dès à présent un sondage public consacré à la future stratégie ICT, auquel tous les citoyens et entreprises européens peuvent participer.

Les questions sont de tout ordre: de l'utilisation de l'ICT pour la relance économique, en passant par les émissions de CO2, jusqu'à l'e-gouvernement, chaque fois accompagné du même terme: "comment?" [Le questionnaire restera en ligne jusqu'au 9 octobre]

Le lancement de ce nouveau sondage est aussi l'occasion de faire le point sur la stratégie appliquée ces dernières années. En 2008, 56 pour cent des Européens utilisaient régulièrement internet, en hausse d'un tiers depuis 2004. En Belgique, il s'agit de 66 pour cent de la population. La moitié des ménages européens et plus de 80 pour cent des entreprises (en Belgique respectivement 61 et 91 pour cent) disposaient en 2008 d'une connexion internet à haut débit, ce qui fait de l'UE le numéro un mondial en la matière.

Parmi les jeunes âgés de 16 à 24 ans, 73 pour cent surfent sur internet. 66 pour cent des Européens de moins de 24 ans utilisent quotidiennement internet. La moyenne de l'UE est de 43 pour cent (51 pour cent chez nous). Viviane Reding estime que l'Europe "se doit d'utiliser cette nouvelle génération d'Européens qui va bientôt envahir le marché de l'UE. Pour exploiter le potentiel économique de cette 'génération numérique', il convient justement de simplifier l'accès au contenu numérique."

Par ailleurs, Reding n'est pas totalement satisfaite. C'est ainsi que si l'Europe se caractérise par un taux de pénétration élevé du haut débit, elle accuse encore un fameux retard sur le Japon et la Corée en termes de connexions par fibre optique. La communication mobile en Europe est encore loin d'exploiter pleinement les avantages de l'internet à haut débit mobile (3G et ultérieur). Ici aussi, l'Asie nous devance largement. Et pour ce qui concerne les services et applications internet, nous sommes nettement distancés par les Etats-Unis. Les investissements R&D dans l'ICT en Europe sont également moindres que ceux consentis en Asie et en Amérique. De quoi faire donc au niveau de la future stratégie et qui explique le lancement de ce sondage...

Nos partenaires