La Commission approuve le rachat de Sun par Oracle

22/01/10 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

La Commission européenne a approuvé inconditionnellement la reprise de Sun Microsystems par Oracle.

La Commission européenne a approuvé inconditionnellement la reprise de Sun Microsystems par Oracle.

L'an dernier, Oracle avait mis 7,4 milliards de dollars sur la table pour acquérir Sun. La Commission européenne souhaitait dans un premier temps réaliser une enquête concurrentielle étoffée car elle se posait des questions à propos de la domination possible d'Oracle sur le marché des bases de données. Depuis 2008, Sun disposait en effet du logiciel de base de données à code ouvert (open source) MySQL.

En décembre, il s'avérait déjà que la Commission était ravie des [concessions] faites par Oracle à propos de MySQL durant l'enquête concurrentielle. Conséquence logique: le rachat est approuvé aujourd'hui même par Neelie Kroes et consorts. "Je suis à présent satisfaite du maintien de la concurrence et de l'innovation sur tous les marchés concernés", déclare Kroes. "La reprise par Oracle de Sun dégagera le potentiel permettant d'insuffler une vie nouvelle au développement de nouveaux produits novateurs." Ce qui est essentiel, c'est que MySQL demeure open source et qu'Oracle continue à faire évoluer le produit. Au niveau concurrentiel, il y aura encore et toujours PostGreSQL.

La Commission a également examiné la position d'Oracle sur le plan du langage de développement Java. Elle en a conclu que l'entreprise n'allait probablement pas limiter de sitôt l'accès des concurrents aux droits de propriété intellectuelle de Java eu égard au Java Community Process (JCP) qui implique quasiment tout le secteur dans le développement de Java. Autrement dit, Oracle n'aurait dans ce cas aucun intérêt à mettre des bâtons dans les roues de ses concurrents.

Sur le marché du middleware, enfin, la concurrence n'était et n'est pas menacée, poursuit la Commission.

En savoir plus sur:

Nos partenaires