La Chine s'en prend à des sites d'e-commerce pour la vente de VPN

17/08/17 à 13:15 - Mise à jour à 13:15

Source: Datanews

La Chine renforce sa... muraille de censure et a sommé cinq sites web d'e-commerce chinois d'arrêter de vendre illégalement des VPN permettant de visiter des sites bloqués.

La Chine s'en prend à des sites d'e-commerce pour la vente de VPN

. © REUTERS

Il s'agit d'Alibaba, Taobao.com, Mogujie, Xiami et de Peiyinxiu. Selon la Cyberspace Administration of China, qui réglemente l'internet dans le pays, les cinq sites en question doivent se soumettre à "un auto-examen et à changer leur attitude", afin de bannir les vendeurs de VPN. Selon l'agence Reuters, certains doivent aussi annuler de nouveaux enregistrements et punir les collaborateurs responsables.

Le fait que la Chine s'en prenne à ces sites, n'est pas étonnant. Le pays pratique en effet depuis des années déjà une politique de censure stricte engendrant le blocage de sites d'actualité étrangers, de Wikipedia ou de Facebook. Des commandes de recherche sur des sujets sensibles, comme les manifestations d'étudiants sur la place Tiananmen, où des centaines de personnes furent tuées par l'armée chinoise, ne sont ainsi pas possibles sur Google en Chine.

Ces derniers mois, la censure chinoise va cependant encore plus loin. C'est ainsi que le pays interdit les VPN, parce qu'ils permettent la visites de sites bloqués. Mais les réseaux sociaux sont eux aussi contrôlés et sanctionnés plus sévèrement. Dans une région, les habitants se voient même contraints d'installer un espionniciel (spyware) sur leur GSM. Toutes ces mesures sont prises avant le 19ème congrès du parti qui aura lieu cet automne en Chine.

Nos partenaires