"La Chine est elle-même la cible d'actes d'espionnage via internet"

13/09/07 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Selon le gouvernement chinois, de grandes quantités de secrets militaires et d'état seraient volés via l'internet. Un nouveau service gouvernemental est chargé de lutter contre les espions internet et contre les informations non censurées.

Selon le gouvernement chinois, de grandes quantités de secrets militaires et d'état seraient volés via l'internet. Un nouveau service gouvernemental est chargé de lutter contre les espions internet et contre les informations non censurées.

La mise en garde lancée par le gouvernement chinois est une réaction aux nombreux messages en provenance du monde occidental faisant état d'espions internet chinois ayant lancé des attaques notamment contre les réseaux du Pentagone américain, des autorités allemandes et du gouvernement britannique.

Lou Qinjian, vice-ministre de l'industrie de l'information, n'a pas voulu répondre à ces accusations. L'attaque étant la meilleure défense, a-t-il dû penser, il a déclaré que la Chine était elle même la victime d'infiltrations informatiques et d'espionnage via internet.

"L'internet est le principal canal technologique pour les activités d'espionnage externe visant nos plus importants départements", a expliqué Qinjian dans le magazine chinois Cadres Tribune. "Au cours des années écoulées, des organismes gouvernementaux, départements militaires et autres instituts de recherche de la défense nationale ont subi de lourdes pertes suite au vol et à la fuite de secrets. Les dommages pour la nation sont grands et choquants."

Qinjian ne donne pas d'autres détails que ceux-ci sur les vols de secrets d'état: "Dans les réseaux informatiques chinois, il existe beaucoup de failles qui permettent d'éviter facilement la censure exercée par le Parti Communiste au pouvoir et de divulguer des secrets importants."

Selon Qinjian, ces sont les Etats-Unis et les autres pays 'ennemis' qui abusent de ces failles et de leur dominance sur le plan de la technologie et des standards pour exploiter l'internet à des fins d''infiltration politique '. Il entend par conséquent créer un nouveau service gouvernemental pour analyser les implications des investissements et rachats étrangers en Chine sur la sécurité des ordinateurs du pays.

En collaboration avec [Computable.nl]

Nos partenaires