La Chine devrait sortir un système d'exploitation en automne

25/08/14 à 12:05 - Mise à jour à 12:05

Source: Datanews

La Chine prépare son propre système d'exploitation. Voilà qui devrait briser le monopole existant sur le marché et résoudre les problèmes d'espionnage que représentent les logiciels de Google, Apple et Microsoft pour les autorités chinoises.

La Chine devrait sortir un système d'exploitation en automne

La Chine prépare son propre système d'exploitation. Voilà qui devrait briser le monopole existant sur le marché et résoudre les problèmes d'espionnage que représentent les logiciels de Google, Apple et Microsoft pour les autorités chinoises.

Le nouveau système serait prêt en octobre déjà, selon l'agence de presse chinoise Xinhua, où l'on se base sur les déclarations de Ni Guangnan, qui dirige le cabinet de développeurs créé en mars. L'objectif est d'en sortir d'abord une version desktop, complétée ultérieurement d'une variante pour smartphones et d'autres appareils encore.

Cette nouvelle n'est pas vraiment une surprise. Depuis quelques années déjà, il règne en effet entre la Chine et les Etats-Unis une méfiance réciproque en matière de cyber-sécurité, qui a pris des formes étonnantes ces derniers mois. Fin juin, la Chine s'est mise à examiner la position monopolistique de Microsoft et en avril, l'on y déclarait qu'ellene souhaitait pas mettre à niveau à partir de Windows XP du fait qu'une nouvelle version s'avérait trop coûteuse.

Mais Microsoft n'est pas le seul acteur à être visé. Début de ce mois, l'on apprenait que les organisations publiques chinoises n'étaient plus autorisées à acheter des produits d'Apple pour des raisons de sécurité. Et les produits de Symantec, Kaspersky (qui n'est pourtant pas une entreprise américaine, mais russe) et Accenture ne sont aujourd'hui plus non plus les bienvenus. Google s'est faite elle aussi dans le passé adresser le reproche d'être trop dominante sur le marché chinois des smartphones.

L'objectif est de remplacer d'ici un à deux ans tous les systèmes d'exploitation desktop, puis d'ici trois à cinq ans tous les systèmes mobiles. Reste à savoir si l'ambition de la Chine pourra être rencontrée et comment l'OS fonctionnera.

Il paraît cependant d'ores et déjà certain que si tous les systèmes publics adoptent le système d'exploitation développé en Chine, ce sera un fameux coup porté aux entreprises technologiques occidentales. Car ce pays recèle encore un sérieux potentiel de croissance, contrairement au marché occidental saturé des tablettes, PC et smartphones. Mais si la Chine ouvre ses portes, cela risque de chambarder les projets de Microsoft, Google, Apple et d'autres acteurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires