La Chine a fermé plus de 13.000 sites en trois ans

26/12/17 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Datanews

L'agence d'actualité d'état chinoise Xinhua a sorti un rapport sur la situation d'internet dans le pays.

La Chine a fermé plus de 13.000 sites en trois ans

© Reuters

Selon l'agence, la Chine a depuis début 2015 fermé plus de 13.000 sites web pour infraction à la loi. En outre, 10 millions de comptes ont été supprimés sur toutes sortes de sites web, probablement de médias sociaux. Toujours selon l'agence, une forte majorité de citoyens chinois approuverait la manière dont les autorités tentent de mettre de l'ordre dans le cyberespace.

Les autorités chinoises appliquaient par le passé déjà des règles assez strictes vis-à-vis d'internet, mais il semble qu'elles les aient encore renforcées depuis l'arrivée au pouvoir du président Xi Jinpin, il y a cinq ans. Selon les esprits critiques, cela aurait pour but de brider la liberté d'expression et d'étouffer dans l'oeuf tout reproche à l'égard du parti communiste.

Les autorités voient, elles, les choses autrement. Selon le gouvernement chinois, tous les pays réglementent internet. Les règles doivent surtout garantir la sécurité nationale et la stabilité sociale, mais aussi bloquer la pornographie et tout contenu à caractère violent. Xinhua annonce qu'une enquête a révélé que 90 pour cent des personnes interrogées approuvent la censure appliquée par les autorités, alors que 63,5 pour cent croient que ces dernières années, il y a eu une réduction significative du contenu en ligne indésirable.

En juin dernier, la Chine avait encore élaboré une loi particulièrement stricte en matière de cyber-sécurité, que beaucoup d'entreprises étrangères suspectent qu'elle leur compliquera encore la vie dans ce pays. La Chine est déjà bien connue pour appliquer une sévère censure. Quelques agences d'actualité étrangères entre autres y sont bloquées, tout comme des moteurs de recherche et des médias sociaux tels Google et Facebook. (Reuters)

En savoir plus sur:

Nos partenaires