La CDU allemande craint des problèmes pour Merkel lors des élections à cause de fausses infos

14/12/16 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Datanews

Le parti CDU au pouvoir en Allemagne redoute que la campagne électorale de l'an prochain soit manipulée par de la désinformation sur internet, dans le but de nuire et de faire tomber la chancelière fédérale Angela Merkel.

La CDU allemande craint des problèmes pour Merkel lors des élections à cause de fausses infos

© Reuters

Le chef de fraction Michael Grosse-Brömer a qualifié Vladimir Poutine d'instigateur potentiel de ce type d'actions, parce que le président russe n'apprécie pas que Merkel se montre tellement critique à l'égard de Moscou. Les hommes et femmes politiques de la CDU et de la CSU ont plaidé ce mardi en faveur d'une riposte plus rigoureuse à la diffusion en ligne d'informations créées de toutes pièces. Ils veulent l'application de sanctions pénales si besoin est, sans toutefois entrer dans les détails.

La propagation de fausses informations par les médias sociaux aurait joué, selon certains esprits critiques, un rôle dans l'élection de Donald Trump comme président des Etats-Unis. Le service secret américain CIA a affirmé détenir des indices selon lesquels des pirates russes se seraient rendus coupables de ce genre de désinformation.

''S'il y a eu manipulation, cela n'est certainement pas le fait de particuliers'', a déclaré Grosse-Brömer, qui pense que Poutine a tout intérêt à voir s'installer un gouvernement rouge-rouge-vert en Allemagne. Avec cette tripartite SPD, Die Linke et Groenen, le Kremlin n'aurait plus à pâtir de Merkel.

Obstacles

Le ministre SPD de la Justice, Heiko Maas, s'est déclaré en faveur d'un plan d'approche en la matière, tout en distinguant certains obstacles: ''Il n'est pas si simple de mettre en place une institution qui décide de ce qui est bon ou non comme une sorte de commission détenant la vérité. Il convient aussi de déterminer ce qui est pertinent ou non. Nous n'en sommes qu'au début du débat.''

Maas proposa d'imaginer des mesures destinées à empêcher que des informations délibérément fausses se répandent sur internet. Pour lui, les fournisseurs ont aussi un rôle à jouer. Son collègue de parti Thomas Oppermann a promis que dans la lutte contre ''les affabulations, les théories du complot, la haine et la subversion'', la coalition ''recourra pleinement au cadre judiciaire et interviendra en cas de manquements avérés''.

(ANP/WK)

Nos partenaires