La carte de pointage électronique automatise l'allocation de chômage

16/09/14 à 14:15 - Mise à jour à 14:15

Source: Datanews

Les chômeurs ne devront dorénavant plus utiliser de carte de contrôle en papier. Une variante électronique, développée par Smals, va réduire la paperasserie.

La carte de pointage électronique automatise l'allocation de chômage

© Belga

Les chômeurs ne devront dorénavant plus utiliser de carte de contrôle en papier. Une variante électronique, développée par Smals, va réduire la paperasserie.

La carte électronique est compatible avec le PC, le smartphone ou la tablette et remplace la carte de contrôle bleue classique de l'ONEM. Pour le reste, les deux cartes sont identiques. "En quelques clics, le chômeur pourra, à l'avance, indiquer s'il était bien au chômage un jour spécifique, s'il travaillait, s'il était malade ou s'il était en congé", explique Georges Carlens, administrateur général du RVA (le pendant flamand de l'ONEM).

La carte numérique offre au chômeur l'avantage de ne pas pouvoir être remplie incorrectement. C'est ainsi qu'un jour de travail sera automatiquement renseigné à l'ONEM, de sorte qu'il ne puisse être considéré comme une journée de chômage. Et pour les parties concernées, telles les syndicats et la CAPAC, cela fera moins de paperasserie et ce, même si la version papier continuera provisoirement d'exister.

Le projet sous-jacent à la carte de contrôle numérique a été développé par Smals. Selon Smals, c'est la première fois que ce genre d'initiative est associé aux institutions de paiement. C'est ainsi que les services web fonctionnent entre le site-portail (géré par Smals) de la sécurité sociale et les parties externes via InterOP, la plate-forme numérique commune des syndicats et de la CAPAC.

En tout, le projet a fait l'objet de 2,3 années de développement, ce qui cadrait avec le budget et le timing prévus.

En savoir plus sur:

Nos partenaires