La carte à puce De Lijn pas pour 2010

23/10/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

En annonçant récemment que tous les usagers de De Lijn circuleraient dès l'an prochain avec une carte à puce, la ministre de tutelle Hilde Crevits a sans doute été un peu vite en besogne.

En annonçant récemment que tous les usagers de De Lijn circuleraient dès l'an prochain avec une carte à puce, la ministre de tutelle Hilde Crevits a sans doute été un peu vite en besogne.

Même si son intention est surtout de pouvoir comptabiliser le nombre exact de voyageurs. "Fin de l'an prochain, je veux pouvoir analyser les premiers chiffres", affirmait-elle au Tijd. Ambitieux, surtout compte tenu du flou qui entoure pour l'instant le dossier.

Mais l'écho de ses paroles résonnait encore que De Lijn lançait un appel à candidatures concernant les projets Bo (Boordcomputer) et ReTi (Reizigerstregistratie en Ticketing, enregistrement des voyageurs et billetterie). Bo vise à remplacer l'actuelle console chauffeur de Prodata et à mettre en place un réseau d'échange de données, alors que ReTi concerne la mise au point d'un ticket interopérable à base d'une carte à puce (conforme aux spécifications Calypso). Bo doit évidemment être disponible avant le lancement de ReTi.

La feuille de route s'établit donc comme suit: début 2010, les premières adjudications seront lancées, tandis que les synergies avec les autres sociétés de transport seront redynamisées. L'initiative Ubigo mise en place apparaît donc comme mort-née. Hier, Hilde Crevits a annoncé que la nouvelle synergie s'appellera 'Belgian Mobility Card' (BMC).

Il faudra sans doute attendre la mi-2010 pour voir les premiers tests de la plate-forme et de la carte. Ensuite seulement - en 2011 et 2012 -, les cartes à puce seront distribuées à l'ensemble des voyageurs.

La fin du déploiement est prévue en 2013. A cette date donc, 1,6 million de cartes à puce seront en circulation, un peu moins de 5.000 bus disposeront d'un nouvel ordinateur de bord et de nouveaux composteurs, 1.100 points de vente seront équipés de la technologie de la carte à puce et 500 contrôleurs utiliseront une console portable. Ce qui permettra à Crevits d'analyser ses statistiques.

Nos partenaires