La Caroline du Sud entend bloquer le porno, sauf versement de 20 dollars

20/12/16 à 13:13 - Mise à jour à 13:12

Les décideurs politiques de l'état américain de Caroline du Sud veulent contraindre les fabricants et vendeurs de PC, smartphones et tablettes à bloquer automatiquement la pornographie sur leurs appareils, sans expliquer comment faire.

La Caroline du Sud entend bloquer le porno, sauf versement de 20 dollars

© Reuters

Il s'agit ici de ce qu'on appelle l'Human Trafficing Prevention Act, un amendement du républicain Bill Chumley. Ce dernier entend imposer des amendes aux fabricants et vendeurs d'appareils connectés à internet, tels les smartphones, tablettes et PC, s'ils ne sont pas équipés d'un filtre bloquant automatiquement tout contenu pornographique.

Cette loi s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le trafic des être humains, qui serait abondant dans cet état en raison du réseau autoroutier existant en Caroline du Sud.

Comme bien d'autres propositions de loi aux Etats-Unis, celle-ci ne stipule pas clairement comment les choses doivent se passer au niveau technique. Dans un journal local, Chumley a indiqué qu'il y a aujourd'hui de la pornographie à la demande à partir de chaque appareil et qu'il entend s'y opposer. Il n'a certes pas tort. C'est ainsi que The Register fait observer que les habitants de Caroline du Sud consacrent en moyenne 10 minutes et 32 secondes chaque jour à visiter le site érotique PornHub.

Ce combat ne semble cependant pas dénué d'intérêt, puisqu'il devrait exister une possibilité de lever le blocus et de profiter quand même de l'anatomie humaine moyennant le versement de vingt dollars et la preuve que l'on est majeur. Autrement dit: l'auteur de la proposition de loi veut interdire le porno dans sa lutte contre le trafic des êtres humains, sauf si le citoyen verse une taxe en plus.

En savoir plus sur:

Nos partenaires