La candidature Telenet-Voo pour la licence GSM jugée recevable

11/05/11 à 11:26 - Mise à jour à 11:26

Source: Datanews

La candidature Telenet-Voo pour la licence GSM jugée recevable Le régulateur télécoms, l'IBPT, a déclaré recevable la candidature de Telenet-Tecteo (Voo) pour la quatrième licence GSM (3G). Voilà ce que vient d'annoncer officiellement l'IBPT et qui confirme donc la candidature commune des deux entreprises. Data News avait appris précédemment déjà de diverses sources fiables que Telenet et Voo formaient conjointement le seul candidat à la licence. "Il ne s'agit pour l'instant que de l'acceptation de notre candidature. Nous n'avons donc pas encore émis d'offre", insiste Stefan Coenjaerts, porte-parole de Telenet. "A présent, la poursuite du processus est du ressort de l'IBPT."

La candidature Telenet-Voo pour la licence GSM jugée recevable

La candidature Telenet-Voo pour la licence GSM jugée recevable
Le régulateur télécoms, l'IBPT, a déclaré recevable la candidature de Telenet-Tecteo (Voo) pour la quatrième licence GSM (3G). Voilà ce que vient d'annoncer officiellement l'IBPT et qui confirme donc la candidature commune des deux entreprises. Data News avait appris précédemment déjà de diverses sources fiables que Telenet et Voo formaient conjointement le seul candidat à la licence.

"Il ne s'agit pour l'instant que de l'acceptation de notre candidature. Nous n'avons donc pas encore émis d'offre", insiste Stefan Coenjaerts, porte-parole de Telenet. "A présent, la poursuite du processus est du ressort de l'IBPT."

Pour cette licence, il n'est en fait pas vraiment question d'enchères, puisqu'il n'y a qu'un seul candidat. A l'IBPT, l'on attend néanmoins une offre au cours des semaines à venir, selon Dirk Appelmans, son porte-parole: "Telenet et Voo doivent faire une offre. Et il y a des minima à respecter." Le lecteur attentif aura évidemment compris que Telenet-Voo, en tant que candidat unique, émettra une offre minimale. Cette offre dépend en réalité de la partie du spectre que le duo souhaite acquérir.

Les prix exacts se trouvent dans le mémorandum 3G sur le site de l'IBPT: "Pour la bande 2,1 GHz, la seule redevance est de 20.833 EUR par MHz attribué et par mois, si le volume spectral dont dispose l'opérateur dans cette bande est supérieur à 5 MHz duplex, ou de 32.000 EUR par MHz attribué et par mois dans l'autre cas. Pour les bandes 900 MHz et 1800 MHz, le montant est de 51.644 EUR par mois pour 1 MHz dans la bande 900 MHz et pour 2 MHz dans la bande 1800 MHz. Le volume spectral attribué dans la bande 1800 MHz doit à cette fin être le double du volume spectral alloué dans la bande 900 MHZ." En outre, les opérateurs 3G paieront aussi 315.900 EUR par an pour la gestion du permis 3G et 158.000 EUR par MHz duplex et par an pour la mise à disposition des fréquences. Ils devront aussi s'acquitter des droits annuels pour l'utilisation des numéros.

Si les chiffres concrets vous intéressent, sachez que quand le conseil ministériel a fixé l'année dernière les conditions pour les enchères de la quatrième licence et le prolongement des licences pour les trois opérateurs existants, le ministre de l'entreprise, Vincent Van Quickenborne, avait déclaré que l'ensemble devrait rapporter quelque 470 millions EUR jusqu'en 2021. La licence 4G, qui sera mise aux enchères ultérieurement cette année, devrait encore rapporter 70 millions EUR.

Selon Appeltans, le processus de vente devrait être terminé pour l'été. Les activités devront démarrer dans les dix-huit mois suivant la délivrance de la licence. L'on peut donc attendre une concurrence pour Proximus, Mobistar et Base au plus tard début 2013. Telenet même ne souhaite faire aucun commentaire sur son approche après une offre éventuelle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires