La bulle dotcom à son paroxysme, il y a 10 ans

10/03/10 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

C'est un souvenir bizarre que celui-ci: il y a exactement 10 ans, la vogue dotcom battait tous les records au Nasdaq.

C'est un souvenir bizarre que celui-ci: il y a exactement 10 ans, la vogue dotcom battait tous les records au Nasdaq.

L'index technologique américain Nasdaq clôturait le 10 mars 2000 à 5.048,62 points, mais avait atteint ce jour-là un pic de 5.132,52 points. Les choses se passèrent nettement moins bien par la suite. Le phénomène fut du reste qualifié par la suite d'éclatement de la bulle internet. Aujourd'hui, le Nasdaq n'en est pas encore à la moitié de sa valeur record. Mais il semblerait que le creux le plus profond de la crise actuelle soit derrière nous.

En 2000, le pic atteint était dû aux attentes à l'époque encore très prématurées, mais pourtant gigantesques que les investisseurs et les entreprises plaçaient dans l'avènement d'internet. Au beau milieu de cette bulle, les entrées en Bourse ne se comptaient plus, et les bailleurs de capital risque injectaient à tour de bras de l'argent dans de petites entreprises internet qui avaient parfois à peine un business plan. L'on parlait de 'The New Economy', dans laquelle les anciens critères économiques récurrents (chiffre d'affaires, bénéfice, capital) ont été submergés par l'importance de la 'part de marché'. Ce concept lui aussi s'avéra par la suite être une bulle de savon.

Selon d'autres spécialistes, le pic était dû partiellement aussi au 'bug du millénaire': le changement de siècle qui devait faire perdre... la tête aux ordinateurs et entraîner ainsi une hausse du besoin d'ICT et de technologie. Comme il n'y eut finalement guère de gros problèmes, la spéculation sur les actions technologiques s'effondra d'elle-même.

Aujourd'hui, l'on se demande si l'on n'a pas de nouveau à faire avec une bulle internet en présence de phénomènes tels Google, les médias sociaux (Facebook, Twitter,...) et l'informatique en nuage. La différence cette fois, entend-on généralement, c'est que ces entreprises doivent à présent avoir à coup sûr un modèle commercial viable. En outre, depuis l'éclatement de la bulle internet, la technologie a fait l'objet de pas mal de critiques supplémentaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires