La branche hardware de Sun quand même en vente?

01/09/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Selon certaines sources de médias américains, Oracle souhaiterait finalement vendre la division hardware de Sun Microsystems. Et de citer notamment HP comme candidat repreneur.

Selon certaines sources de médias américains, Oracle souhaiterait finalement vendre la division hardware de Sun Microsystems. Et de citer notamment HP comme candidat repreneur.

Peu après le rachat de Sun par Oracle, il y avait déjà eu des spéculations sur l'avenir de la branche hardware de l'entreprise. Le cabinet d'analystes Gartner, entre autres, affirmait que si Oracle continuait de supporter les activités hardware, ce serait sans doute sans les serveurs M coûteux et les grands modèles Sparc. Ensuite, le CEO d'Oracle, Larry Ellison, avait indiqué qu'il s'intéressait surtout aux logiciels de Sun, tout en affirmant par ailleurs que la combinaison software et hardware ne pouvait que renforcer la gamme d'Oracle.

Selon certains supports américains, outre IBM, qui avait précédemment déjà lorgné Sun, HP ou Dell seraient aussi intéressées par une reprise de la division hardware de Sun. Des documents de l'organisme de contrôle boursier SEC évoquent en tout cas ce qu'on appelle un 'party B'. Que le nom HP soit cité, n'est que pure supputation de la part de la presse américaine, du fait que des 'sources bien informées' font état d'entretiens entre Oracle et HP.

Pour HP, Sun est intéressante en raison de sa propre division de services EDS, qui est un solide partenaire de Sun et qui tire pas mal de rentrées des services basés sur le matériel de Sun. Et pour Oracle, la vente de Sun est intéressante afin d'atteindre le bénéfice envisagé. Au cours du premier exercice, Oracle vise en effet déjà 1,5 milliard de dollars de bénéfice d'exploitation supplémentaire suite à la reprise. Comme Sun ne tourne pas vraiment bien, sa vente pourrait permettre à Oracle d'y arriver.

Nos partenaires