La branche AI de Google crée un département 'Ethique'

04/10/17 à 17:49 - Mise à jour à 17:49

Comment s'assurer que l'intelligence artificielle aidera vraiment le monde et ne sera pas abusée? Pour apporter une réponse à cette question, la filiale DeepMind de Google a créé un département spécial appelé DeepMind Ethics and Society.

La branche AI de Google crée un département 'Ethique'

© web

Deepmind, l'unité de recherche en intelligence artificielle de Google, surtout connue pour avoir conçu AlphaGo, met en oeuvre un département chargé d'examiner l'impact de l'AI sur la société. Il se composera de quelques dizaines de personnes, tant des collaborateurs de DeepMind que des spécialistes externes, dont Nick Bostrom. Toutes leurs conclusions seront publiées en ligne, et les experts seront libres d'exprimer leurs critiques. Ils ne seront pas tenus par le secret professionnel.

''La technologie n'est pas neutre, et les technologues doivent assumer leurs responsabilités vis-à-vis des effets éthiques et sociaux de leur travail'', voilà comment on explique chez DeepMind la création de ce nouveau département. Selon l'entreprise, ''les gens doivent garder la maîtrise sur toutes les applications d'intelligence artificielle, qui doivent en outre être exploitées à des fins utiles.

Responsabiliser les algorithmes

"Comment responsabiliser les algorithmes en cas de prises de décision importantes, susceptibles d'impacter les expériences et la vie des gens? Nous voulons que les systèmes respectent les droits de l'homme, l'égalité et les droits des citoyens pour lesquels on a lutté si durement au cours des soixante dernières années'', explique encore Mustafa Suleyman dans une interview accordée à Wired.

Suleyman fonda Deepmind en 2010, conjointement avec deux amis. Google racheta la petite entreprise britannique en 2014 pour un demi-milliard de dollars. Le directeur de Tesla, Elon Musk, a également injecté de l'argent dans cette entreprise.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos