La BI, priorité absolue du CIO

10/09/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

En vue d'améliorer la puissance concurrentielle de son entreprise, le CIO pense en premier lieu à la 'business intelligence & analytics'. Quant à la virtualisation, elle arrive à la deuxième place.

En vue d'améliorer la puissance concurrentielle de son entreprise, le CIO pense en premier lieu à la 'business intelligence & analytics'. Quant à la virtualisation, elle arrive à la deuxième place.

Voilà ce qui ressort d'une étude réalisée par IBM auprès de plus de 2.500 CIO dans le monde entier, dont 104 au Benelux. 83 pour cent d'entre eux considèrent la BI comme l'élément principal menant à l'amélioration de la compétitivité de leur entreprise. 76 pour cent évoquent la virtualisation, alors que 71 pour cent citent la gestion des risques et la mise en conformité (compliance). Des concepts en vogue comme unified communications (60 pour cent) et SOA/webservices (61 pour cent) clôturent la liste.

De cette étude, il ressort en outre qu'à les entendre, les CIO consacrent en moyenne 55 pour cent de leur temps à des activités qui stimulent l'innovation (implémentation de nouvelles technologies, recherche de collaborateurs pour des projets novateurs, gestion de questions de métier non technologiques, ...). Les 45 pour cent de temps restants, ils les consacrent donc à des tâches de CIO traditionnelles, comprenez la gestion de l'environnement technologique existant.

Selon IBM, les CIO sont conscients que leur rôle doit changer. Un problème important à cet égard, c'est qu'ils doivent remplir des fonctions contradictoires avec des questions comme celles-ci: "Comment pouvons-nous supporter l'introduction de nouveaux services sans mettre en danger les services existants?", "Comment pouvons-nous réduire nos coûts, tout en améliorant nos services?" ou encore "Comment trouver le juste équilibre entre le besoin d'impacter la stratégie de l'entreprise et celui d'offrir un support IT de niveau supérieur?".

Nos partenaires