La Belgique sonde China Mobile quant à son intérêt pour la licence 4G

26/01/11 à 16:55 - Mise à jour à 16:55

Source: Datanews

Wang Jianzhou, chairman de China Mobile, l'un des principaux opérateurs mobiles au monde, déclare qu'il a été approché par la représentation belge présente au World Economic Forum de Davos pour participer aux enchères sur la licence 4G belge. Il a ajouté qu'il allait réfléchir à la question. Voilà ce qu'annonce l'agence de presse Bloomberg au terme d'une interview de Wang Jianzhou. "La Belgique a demandé si nous étions intéressés par l'achat de la licence 4G", a-t-il annoncé littéralement. "Nous allons surtout viser à nous étendre d'abord sur les marchés en croissance, mais tout projet qui pourrait soutenir notre développement de la technologie TD-LTE, sera certainement envisagé."

La Belgique sonde China Mobile quant à son intérêt pour la licence 4G

Wang Jianzhou, chairman de China Mobile, l'un des principaux opérateurs mobiles au monde, déclare qu'il a été approché par la représentation belge présente au World Economic Forum de Davos pour participer aux enchères sur la licence 4G belge. Il a ajouté qu'il allait réfléchir à la question.

Voilà ce qu'annonce l'agence de presse Bloomberg au terme d'une interview de Wang Jianzhou. "La Belgique a demandé si nous étions intéressés par l'achat de la licence 4G", a-t-il annoncé littéralement. "Nous allons surtout viser à nous étendre d'abord sur les marchés en croissance, mais tout projet qui pourrait soutenir notre développement de la technologie TD-LTE, sera certainement envisagé."

Pour Van Quickenborne, une offre émanant de China Mobile serait un incitant. Après que les régulateurs télécoms et médias belges ont conjointement affirmé que les câblo-opérateurs Telenet et Voo devaient ouvrir leur câble à la concurrence, Telenet avait menacé de se retirer des enchères sur les licences mobiles.

TD-LTE est la technologie mobile de la quatrième génération qui est surtout développée et promotionnée par China Mobile. Elle diffère certes de la technologie LTE classique telle que nous la connaissons chez nous, mais elle y ressemble tant cependant qu'une seule et unique puce pourrait supporter les deux standards. TD-LTE offre entre autres l'avantage que les acteurs Wimax peuvent aisément y mettre à niveau leur technologie, quelque chose qui est actuellement plus compliqué pour la LTE classique.

Avec cette technologie, China Mobile entend concurrencer d'autres opérateurs et concepteurs technologiques dans le monde entier. Précédemment, l'on avait appris que suite aux enchères à venir sur les licences mobiles belges, le fabricant technologique chinois Datang était en train d'inviter les acteurs intéressés à collaborer autour de son standard TD-SCDMA, une version 3G chinoise.

Selon Wang, 4G représente l'avenir pour la Chine et les entreprises chinoises: "Les entreprises chinoises dirigent actuellement le monde avec cette technologie, après avoir accusé du retard pendant tant d'années. Nous sommes enthousiastes quant aux perspectives."

En savoir plus sur:

Nos partenaires