La Belgique jugule le piratage logiciel

12/05/11 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Datanews

Le piratage logiciel est resté stable en Belgique.

La Belgique jugule le piratage logiciel

Le piratage logiciel est resté stable en Belgique. Il n'en reste pas moins vrai qu'1 logiciel sur 4 est encore et toujours illégal dans notre pays. Voilà ce que révèle l'étude mondiale annuelle réalisée par IDC à la demande de l'alliance des éditeurs de logiciels commerciaux, la BSA.

"Des campagnes de sensibilisation permanentes en combinaison avec des actions légales sont nécessaires pour pouvoir limiter les manques à gagner des développeurs locaux de software et des partenaires du canal", affirme Jacco Brand, président du BSA Benelux Committee, dans un communiqué. La valeur totale des logiciels illégaux installés en Belgique a été de 176 millions d'euros en 2010.

Tant en termes de pourcentage que de valeur absolue du piratage, la Belgique obtient cependant un score assez bon au niveau international. En Europe, seuls le Luxembourg (20 pour cent de logiciels illégaux) et l'Autriche (24 pour cent) font mieux. Sur le plan mondial, pas moins de 42 pour cent des logiciels installés sont illégaux. La valeur totale des logiciels sans licence a grimpé de 14 pour cent en 2010 à plus de 44 milliards d'euros.

Dans la moitié des 116 pays examinés, la BSA a recensé un niveau de piratage supérieur à 62 pour cent. C'est la Géorgie qui connaît la situation la plus grave avec pas moins de 93% (!) de logiciels illégaux. Même à la 30ème place du classement établi (occupée par la Chine et le Sénégal), le niveau de piratage est encore de 78 pour cent. C'est aux Etats-Unis qu'on retrouve la valeur commerciale totale la plus élevée des logiciels illégaux avec 9,5 milliards de dollars.

En savoir plus sur:

Nos partenaires