La Belgique fournit de bonnes performances ICT, mais doit consentir des efforts supplémentaires

11/09/14 à 14:09 - Mise à jour à 14:09

Source: Datanews

La Belgique est performante sur le plan de l'ICT. Mais nous faisons encore et toujours moins bien que les pays voisins dans certains domaines ICT. Il y a donc encore une belle marge de progression.

La Belgique fournit de bonnes performances ICT, mais doit consentir des efforts supplémentaires

© iStock

La Belgique est performante sur le plan de l'ICT. L'infrastructure de l'internet à haut débit fixe reste le point fort de notre pays. Mais nous faisons encore et toujours moins bien que les pays voisins dans certains domaines ICT. Il y a donc encore une belle marge de progression. Telles sont quelques-unes des conclusions du Baromètre de la Société de l'Information 2014. Ce baromètre annuel donne un aperçu des changements dans la société de l'information en Belgique.

"Le baromètre est l'instrument qui révèle les points forts et faibles de la Belgique", a déclaré Jean-Marc Delporte, président du Service Public Fédéral Economie, lors de la présentation. "L'important ici, ce sont aussi les prestations de notre pays dans le cadre des objectifs de l'Agenda Numérique pour l'Europe (DAE), à savoir la stratégie numérique de l'Union européenne." L'on y a fixé les buts qui doivent être atteints d'ici 2015 par les différents pays membres de l'UE. La Belgique a déjà atteint sept des dix objectifs.

Cybercriminalité

En Belgique, la cybercriminalité est encore et toujours en hausse. Le nombre d'incidents de sécurité bien réels qui ont été signalés auprès du Federal Cyber Emergency Team, a connu entre 2012 et 2013 une croissance de 105,5 pour cent. Le nombre de cas de fraude en matière de banking internet a progressé de 76,7 pour cent en Belgique entre 2012 et 2013. L'internaute belge est toujours plus conscient des risques liés à la cybercriminalité: 46 pour cent estimaient en 2013 être bien informés. Et un peu plus de la moitié déclarait avoir installé une logiciel antivirus.

Commerce électronique

Le Belge se laisse toujours plus tenter par le commerce électronique: 48 pour cent ont en 2013 effectué des achats en ligne. Ils ont commandé surtout des vêtements, des articles de sport, des voyages et des produits culturels. Il n'empêche que l'e-commerce est nettement plus populaire dans les pays voisins. Les entreprises belges tirent 13,5 pour cent de leur chiffre d'affaires du commerce électronique, ce qui fait que la Belgique est légèrement en dessous de la moyenne de l'UE (14 pour cent). Seuls 21 pour cent des entreprises belges passent des commandes par le biais de réseaux informatiques contre 37 pour cent au niveau de l'UE. "Sur ce plan aussi, une campagne s'avère nécessaire pour sensibiliser les consommateurs belges sur les avantages de l'e-commerce", ajoute Delporte.

Services publics en ligne

Les Belges utilisent internet davantage que les autres Européens pour leurs rapports avec les administrations, poursuit Delporte. Pourtant, il y a ici aussi moyen de progresser encore, notamment au niveau de l'interactivité des services publics en ligne. En 2013, la moitié des Belges a eu via internet des contacts avec une administration publique (contre 41 pour cent en moyenne dans l'UE). En général, ils sont satisfaits de la facilité avec laquelle ils peuvent trouver des informations sur les sites web publics. Même si tous les Belges de plus de 12 ans disposent d'une carte d'identité électronique (eID), 59 pour cent d'entre eux ne l'ont encore jamais utilisée. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires