"La Belgique économise 30 millions d'euros grâce à Tax-on-web"

15/12/10 à 16:06 - Mise à jour à 16:06

Source: Datanews

L'année dernière, la Belgique a économisé quelque 30 millions d'euros grâce à Tax-on-web, l'application permettant de remplir et renvoyer sa déclaration d'impôts par voie électronique. Voilà ce qu'a calculé la fédération de l'industrie technologique Agoria

"La Belgique économise 30 millions d'euros grâce à Tax-on-web"

L'année dernière, la Belgique a économisé quelque 30 millions d'euros grâce à Tax-on-web, l'application permettant de remplir et renvoyer sa déclaration d'impôts par voie électronique. Voilà ce qu'a calculé la fédération de l'industrie technologique Agoria.

Si tous les Belges utilisaient l'internet pour remettre leur déclaration fiscale, les économies pourraient s'élever à 60 millions d'euros par an, selon Agoria. La fédération invite donc les autorités à miser davantage sur "l'e-gouvernement".

Au classement des Nations Unies consacré à l'e-gouvernement, la Belgique à grimpé à la 16ème place au niveau mondial en 2010. En 2008, notre pays occupait encore la 24ème position. Mais il pourrait être encore "un peu plus ambitieux", estime Agoria.

"Les dépenses ICT en 2010 des cinq principales administrations (gouvernement fédéral, communauté française, gouvernement flamand, région wallonne et région Bruxelles-Capitale) ont oscillé aux alentours de 840 millions d'euros. Ce montant est plus ou moins similaire à celui de 2008 et 2009. En 2010, tous les budgets n'ont pas été dépensés en raison de la situation politique. Il en est résulté que 2010 a été une année très difficile pour les entreprises actives sur le marché IT public", déclare Christian Vanhuffel, directeur du secteur ICT chez Agoria, dans un communiqué.

Au Danemark par exemple, tous les fournisseurs des pouvoirs publics se sont vus contraints de travailler avec des factures électroniques. En Belgique, une telle mesure pourrait rapporter jusqu'à 250 millions d'euros par an.

Agoria invite les pouvoirs publics à organiser tout le processus des adjudications publiques par voie électronique. Selon la fédération, cela pourrait permettre d'économiser 500 millions d'euros par an.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires