La Belgique a pu repérer Salah Abdeslam grâce à l'aide de la NSA

22/08/16 à 10:01 - Mise à jour à 10:01

Les opérations de recherche de Salah Abdeslam n'ont pu progresser qu'après que les autorités belges aient demandé l'aide de la NSA américaine.

La Belgique a pu repérer Salah Abdeslam grâce à l'aide de la NSA

Salah Abdeslam. © Belga

Voilà ce qu'annonce Buzzfeed.

Le site d'actualité américain a rencontré deux enquêteurs impliqués dans cette affaire. Selon eux, au bout de quatre mois de recherche de Salah Abdeslam à Bruxelles, la Belgique a demandé l'assistance du service de renseignements américain NSA.

Lors de la recherche du Français basé à Bruxelles, des progrès ont été enregistrés, après que Chakib Akrouh ait pu être identifié par son ADN comme l'homme décédé suite à son attaque suicide. A son enterrement, la police belge avait prévu une unité spéciale chargée de suivre de près la cérémonie. L'aide de la NSA fut demandée, afin de collecter autant de données que possible des téléphones mobiles présents.

Un manque de capacité en Belgique

Car même si les services de renseignements belges possèdent les compétences pour ce faire, ils ne disposent pas de la capacité requise pour collecter autant de données et les traiter rapidement. Voilà pourquoi les systèmes perfectionnées de la NSA ont été mis à contribution.

Les deux enquêteurs ont déclaré à Buzzfeed qu'une connaissance d'Abdeslam avait filmé l'enterrement d'Akrouh. 'L'homme filmait au moyen d'un smartphone et allait probablement envoyer le fichier à quelqu'un d'autre', a expliqué l'un des enquêteurs. 'Nous avons demandé à la NSA de bien contrôler le trafic du téléphone en question.'

La collaboration avec la NSA a permis l'arrestation de Salah Abdeslam le 18 mars à Molenbeek-Saint-Jean.

Nos partenaires