La banque par mobile est un succès

11/12/07 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

La vérification du solde du compte bancaire par GSM est un succès sans précédent. Cette année, les Belges ont déjà consulté à plus de 4 millions de reprises leur solde bancaire sur leur téléphone mobile. De même, le nombre de transactions 'classiques' par carte bat de nouveaux records. Tandis que les Belges restent plus frileux face au paiement par GSM.

La vérification du solde du compte bancaire par GSM est un succès sans précédent. Cette année, les Belges ont déjà consulté à plus de 4 millions de reprises leur solde bancaire sur leur téléphone mobile. De même, le nombre de transactions 'classiques' par carte bat de nouveaux records. Tandis que les Belges restent plus frileux face au paiement par GSM.

Banksys - désormais Atos Wordline - a développé en partenariat avec les trois opérateurs GSM le service M-banxafe qui permet d'associer le GSM à un compte bancaire. Toutes les nouvelles cartes SIM de Proximus et Base en sont désormais activées, tandis que Mobistar recense déjà quelque 1,5 million de cartes SIM compatibles en circulation. Au total, M-banxafe a été utilisé plus de 4 millions de fois pour la consultation du solde d'un compte bancaire (chaque consultation revient à 25 cents).

En tant que moyen de paiement, le GSM est moins populaire que prévu. Au début de l'an prochain, une campagne publicitaire sera dès lors lancée à destination des commerçants, a expliqué Vincent Roland, directeur général d'Atos Worldline Belgique. Pour l'instant, 1.800 commerçants sont inscrits à ce service et l'année devrait se terminer sur quelque 15 millions de transactions par mobile. Un chiffre que Vincent Roland espère voir tripler dans les deux prochaines années.

Entre-temps, les cartes de paiement classiques (Bancontact/MisterCash, cartes de crédit, ...) se comportent particulièrement bien. Fin novembre, Atos Worldline avait déjà traité 1,015 milliard de transactions, alors que l'année 2006 s'était achevée sur un record de 1,052 milliard de transactions. Le nombre d'opérations par carte de débit a progressé de 8% et le nombre d'opérations par carte de crédit de 14%. Proton reste "stable", tout en restant néanmoins important puisque le nombre de transactions avec le porte-monnaie électronique est plus élevé que celui par carte de crédit dans notre pays.

Nos partenaires